Coronavirus : La Commune de Bangangté et le Riprem implémentent une synergie opérationnelle contre le Covid-19

Le Maire de la Commune de Bangangté s’est personnellement impliqué dans la lutte contre la pandémie de l’heure en association avec le Réseau International des Princesses et Reines Mères du Ndé. Ensemble, ils ont élaboré un programme d’activités sur une période de trois mois afin de venir à bout du mal en conjuguant leurs efforts.

Du matériel pour tenir face à l’ennemi

Pour être efficace et plus présent sur le terrain de la lutte contre le Corona virus, Dr Kouamouo a trouvé un partenaire à la hauteur de ses ambitions. Que dire ? Du moins un partenaire qui peut l’aider à atteindre ses objectifs qui sont à savoir protéger sa population contre ce virus qui a déjà réussi à imposer le gel de certaines activités dans sa Commune. Et pour ce faire, une batterie de mesures a été prise pour renforcer déjà celles arrêtées par le Gouvernement.

En fait, le Cameroun, comme tous les autres pays du Monde est touché par la Pandémie à Corona Virus qui décime les populations sans distinction de race, ni d’âge. Pour l’instant, au-delà des suspicions, aucun cas de personne positive n’a été encore signalée dans la Commune de Bangangté, dixit le Préfet du Ndé. Faut-il attendre pour agir ? Non. C’est du moins ce que pense le Maire Dr Kouamouo, qui rappelle par ailleurs qu’en pareille circonstance, les mesures préventives valent mieux que les mesures curatives. L’homme, en professionnel de la Santé a trouvé dans ses recherches le Riprem avec qui faire équipe pour planifier ensemble des stratégies de riposte pouvant aboutir à des solutions efficaces, durables pour vaincre le mal qui est un ennemi commun et invisible.

Le 09 Avril 2020, à l’esplanade de la Commune de Bangangté, Dr Kouamouo et le Riprem ont organisé une cérémonie de lancement du Projet du programme « Projet Riprem Covid-19 : Mesures d’accompagnement humanitaires, Sanitaires, et Economiques des populations dans les villes du Nde ». Cérémonie présidée par le Préfet du Ndé en présence des sous-préfets des arrondissements du Nde, des Maires des Communes du Nde, et des chefs Supérieurs du Nde. La présence très remarquée des Reines Mères, au premier rang Dr Tchemy Charlotte, point focal santé du Riprem.
Ouvrant la phase des allocutions, le Maire a rappelé pour la gouverne de tous les motivations et le contexte qui ont prévalus pour que le lancement de ce programme d’actions donne lieu à une cérémonie modeste. Avant d’inviter les populations au respect scrupuleux des mesures de préventions édictées par le Gouvernement, il a lui-même reconnu que le Corona Virus est une réalité et que chacun doit s’impliquer dans ce combat qui consiste à enrailler le virus mortel au milieu de nous. Il a partagé son constat selon lequel depuis le début de la sensibilisation, quelques personnes ont compris qu’il faut se ranger en ordre de bataille. Il observe que : « Beaucoup de domiciles aujourd’hui ont des dispositifs de lavage des mains à l’entrée des maisons. Les distances sociales sont respectées, la fermeture à 18h des boutiques et débits de boissons est effective même si celle-ci coûte chère pour certaines activités. Le port des masques se généralise et la réduction du nombre de passagers des transports en commun est de rigueur ». C’est le lieu pour le Maire de saluer cette appropriation, de féliciter les populations de Bangangté notamment les commerçants détenteur de boutique qui sont au pas à travers la mise en place devant leur boutique un dispositif de lavage des mains.

Dans le souci d’une généralisation des mesures barrières et pour plus d’efficacité, le Riprem a bien voulu accorder une attention particulière aux doléances du Maire dans ce combat. Il a saisi cette occasion pour saluer la volonté et l’engagement de la Marraine de ce réseau ainsi que de ses consœurs et partenaires. Ainsi donc, grâce à S.E. Madame Célestine Ketcha Epse Courtès dit Menchiagrup feukefit, Marraine du Réseau et son équipe, les populations du Ndé en général et de Bangangté en particulier vont recevoir des appuis tant cognitifs que logistiques capables de les armer plus sereinement contre ce meurtrier.

Dr Tchemy Charlotte a pris la parole au nom du RIPREM, en plus d’être une professionnelle de la santé. Avant de présenter le contenu du projet, objet du lancement, elle a tout d’abord présenté le RIPREM. D’après elle, « Le RIPREM est né en 2018 sous la déclaration d’existence n0 000029/RDA/F36/A2 du 28 juin 2018, à l’initiative de 3 de nos Mafeun : Maveun Yakam Albertine, Yakam Angie et Tchapmi avec l’encadrement de Maveun Menchiagrup Foune Kefet Ti’iii KETCHA Courtès alors Maire de Bangangté. Très vite les objectifs très nobles portant sur l’amélioration des conditions de vie dans nos 13 Chefferies (Accès à l’eau potable, Energie Solaire, autonomie financière des Reines, actions sociales etc.…) vont pousser de nombreuses reines-mères à y adhérer. L’Assemblée générale Constitutive se tiendra ici même à Bangangté le 12 Décembre 2019 sous l’Encadrement avisé de Monsieur le Préfet Etapa François et l’encadrement logistique du Maire Jonas Kouamouo qui nous donnera le privilège d’inaugurer l’Hôtel de Ville avec à nos côtés notre Sœur devenue Membre du Gouvernement. A cette occasion rappelons-nous les Reines-mères mettront à disposition de leur Roi d’importants matériels informatiques et agricoles clôturant ainsi la formation de nos Reines aux TIC. Aujourd’hui le RIPREM compte en son sein près de 120 Reines-mères aussi bien de la Diaspora, du Cameroun qu’au niveau du Département ; parmi nous des Membres du Gouvernement, des Médecins, des Pharmaciennes, des Hauts Cadres des Nations Unies, des Opératrices Économiques, des Infirmières, des Agricultrices brèves nous comptons tous les corps de métiers en notre sein et mutualisons nos efforts pour le bien de notre Département partant de notre Pays. Nous étions sur un vaste projet d’électrification Solaire de nos Chefferies et avons dû surtout au regard de l’urgence sanitaire avec le COVID19 et répondre à l’appel du Chef de l’État. »

Ensuite, elle a présenté le projet RIPREM “COVID-19: MESURES D’ACCOMPAGNEMENT HUMANITAIRES, SANITAIRES ET ECONOMIQUES DES POPULATIONS DU NDE’’ que nous lançons aujourd’hui est une initiative du Réseau International des Princesses et Reines-Mères du Ndé (RIPREM) en partenariat avec la Mairie de Bangangté et l’accompagnement des 3 autres Communes placé sous la Coordination de Maveun Nap Ngoh Tshibanda Marie Louise avec l’encadrement de S.E. Madame le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain Maveun Menchiagrup Foune Kefett Ti’iiiiii. C’est un important projet, Durable, inclusif en accompagnement d’importantes mesures prises sur très hautes instructions du Président de la République par le Gouvernement. Il porte sur 6 Activités dont les 5 premières sont lancées ce Jeudi 9 Avril 2020. Je voudrais enfin remercier Monsieur le Préfet pour sa disponibilité à tout temps, remercier les Autorités Sanitaires et FMO pour leur vigilance, les Maires pour leur accompagnement dans la parfaite mise en œuvre de ce projet, leurs majestés pour leur soutien infaillible, les Reines-mères présentes qui ont bravé la menace Corona pour être à nos côtés, nos Félicitations aux Reines-mères qui managent les autres Activités que je vous ai décrit. Un grand Bravo à la Coordonnatrice Générale Maveun Nap Ngoh Tshibanda Marie Louise et une reconnaissance sans fin à Maveun Menchiagrup KETCHA Courtes MINHDU qui, malgré ses missions délicates est à nos côtés au quotidien. »

L’allocution du Préfet du Ndé, François Francklin Etapa est venue mettre fin à cet exercice. Cependant, l’Administrateur Civil Principal Hors Echelle qui suit avec beaucoup d’attention les activités du RIPREM sur son territoire de commandement a laissé parler son cœur. Sans préparer son mot sur du papier, le Préfet du Nde a séduit par le contenu de son message et la franchise qu’on lui reconnaît en pareille circonstance. Après avoir souhaité la bienvenue à toute la délégation du Riprem, sans aller du dos de la cuillère, il a avoué et reconnu que quelques doutes l’animaient lors de l’Assemblée Générale de cette association tenue sur son territoire en Décembre 2019. Aucune garantie quant à l’avenir de ce réseau, il fallait voir avant de croire comme on le dit trivialement au quartier. Avec humilité et modestie, le Préfet Etapa a reconnu s’être trompé car ce qu’elles entreprennent de faire aujourd’hui le pousse à revoir ses positions, à refaire son jugement. Seuls les aveugles diront le contraire. C’est ça la marque des grands hommes. Il poursuit en ces termes : « Mesdames, soyez les bienvenues à Bangangté et venez-y comme ça si c’est pour faire des bonnes choses et non pour alimenter les commérages que vos frères et sœurs alimentent ici tous les jours et que je condamne avec véhémence et énergie la plus intrépide. J’ai besoin des actions. J’ai besoin des actes et je pense que vous avez montré que vous êtes en phase avec le Préfet que je suis parce que vous avez montré qu’une action dépasse mille mots comme pour dire que les actes parlent d’eux-mêmes. Les actes parlent d’eux-mêmes, vous avez compris que vous êtes dans la république, vous avez également compris d’être au-delà la République, que vous êtes les citoyennes de ce pays ». Pour François Etapa, Les actions posées par les Reines Mères rentrent en droite ligne des mesures gouvernementales n’est-ce pas qui visent à mettre hors d’état de nuire ce virus hautement dévastateur qui heureusement nous montre que les hommes naissent égaux, s’il s’en tient aux informations glanées ici et là, le virus n’échappe à personne, il n’a pas de clients particuliers, il est susceptible d’attraper qui il veut surtout lorsqu’on ne prend pas des mesures ou des précautions de nature à l’enrailler. « Vos actions sont d’une utilité indescriptible parce qu’on ne peut rien faire tant qu’on n’est pas en santé. La preuve, comme venait de dire Maveun Dr Tchemy que le projet d’électrification à travers le solaire que vous avez annoncé en Décembre, vous avez été obligées de mettre ce projet en berne pour parier d’abord au plus pressé, le plus pressé étant la lutte contre la propagation du corona virus. » Parlant du Corona Virus dans le Ndé, il précise qu’il n’y a pas encore de personnes détectées positive à Bangangté mais rappelle qu’il y a eu deux cas de suspicions des personnes que l’on a annoncées dans le Département du Nde mais qu’on n’a pas encore eu la chance de mettre la main sur eux. Il a annoncé haut et fort avoir fermé un centre de santé dans la ville de Bangangté où il a été établi que les gens d’une attitude douteuse se sont faits consulter dans ledit centre. Il avait demandé et reçu plus tard les documents officiels autorisant l’ouverture de ce centre. Enfin le Préfet a invité tous ceux qui veulent poser des actions d’une telle envergure dans un village ou autre à rencontrer d’abord l’autorité régnante pour expliquer l’action et son bien-fondé. Il a promis accompagner les Reines Mères dans tout ce qu’elles entreprendront de faire pour le Ndé, surtout la préoccupation de l’heure à savoir barrer la route au virus. Il a encore fait la promesse aux Reines Mères de porter à la très haute attention à qui de droit les actions posées dans le cadre de la lutte contre la propagation du Corona virus.

Ce sont dons au total 325 seaux avec robinet, 500 solutions hydroalcooliques, 500 boîtes de savons liquide, 4500 rouleaux papier, 200 morceaux de savon, 200 paires de gang et 500 masques qui seront distribués au profit des populations. Le réseau entend accompagner les populations par d’autres actions en cas de confinement total, comme par exemple la confection, la distribution des Paniers de Solidarité composés de vivres et autres produits essentiels de 1ère nécessité pendant 3 semaines. . Ayant pris part à cette cérémonie de lancement, les Chefs traditionnels ont regagné leur chefferie ayant reçu gratuitement des produits et matériels médicaux pour les besoins de la cause.

Au regard de ce qui se passe sur le terrain, avec à la clé des réalisations concrètes, visibles par tous, chacun pouvant apprécier à sa juste valeur, le Riprem se positionne comme un outil de développement indispensable pour le Département du Ndé. En accédant aux doléances des Communes portées par Dr Kouamouo, le réseau vient d’ouvrir une piste de réflexion pour les Communes de Nde. Messieurs les Maires, il est temps de vous mettre en intercommunalité pour le bonheur de vos populations respectives. Il faut souhaiter que ces hommes aient avec leur expérience compris le message des Reines Mères qui va au-delà de la lutte contre une pandémie.

Les personnes intelligentes se servent généralement d’une situation malheureuse pour poser les bases d’un avenir heureux, surtout en matière de santé publique. Si la réponse des Reines Mères et la survenue du Corona Virus peuvent servir de tremplin pour les exécutifs communaux du Ndé nouvellement élus, ce serait le début d’une nouvelle ère dans ce Département qui attend depuis les premiers pas de la Décentralisation la création du « Syndicat des Communes du Nde ». C’est possible, à condition que les égos soient mis de côté au profit de l’intérêt général et que les Maires sachent objectivement tirer le bon grain de l’ivraie. De Tonga à Bazou, en passant par Bangangté et Bassamba, les Reines Mères ont montré l’étendue de leur amour pour le département de la Noblesse, la Dignité et l’Élégance. Nul doute que Dr Jonas Kouamouo saura capitaliser cette action pour impulser le développement durable dans sa Commune.

Avatar

Commune de Bangangté

Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *