Mot du Maire à l’occasion de l’atelier de lancement officiel du processus d’actualisation du PDC de la Commune de Bangangté

Mot du Maire à l’occasion de l’atelier de  lancement officiel du processus d’actualisation du Plan de Développement Communal de la Commune de Bangangté.

–    Monsieur le Préfet du Département du Ndé,
–    Monsieur le Sous-prefet de l’Arrondissement de Bangangté,
–    Messieurs les Responsables des Forces de Maintien de l’Ordre,
–    Monsieur le Coordonnateur Régional du PNDP – ouest,
–    Monsieur le Délègue Régional du MINEPAT pour l’Ouest,
–    Mesdames et Messieurs les Délégués Départementaux et d’Arrondissement,
–    Madame la Coordonnateur de l’Organisme d’Appui Local : CAFER,
–    Leurs Majestés les Chefs Supérieurs,
–    Chers membres des communautés,
–    Très Chères forces vives de la Commune de Bangangté.
–    Distingués invites,
–    Mesdames et Messieurs,

J’ai l’insigne honneur et un réel plaisir, en ce jour, de prendre la parole dans cette salle de fêtes de la Mairie de Bangangté pour vous souhaiter à tous et à toutes une chaleureuse bienvenue et un agréable séjour dans la Commune de Bangangté, à l’occasion de l’atelier de lancement du processus d’actualisation du Plan de Développement Communal (PDC) en Plan Communal de Développement (PCD).

Permettez-moi avant toute chose de m’acquitter d’un agréable devoir, celui de remercier toutes les parties prenantes à cet important atelier.

Mes remerciements vont à l’endroit de Monsieur le Préfet du Département du Ndé, notre Tutelle, notre Préfet qui nous fait l’honneur de présider personnellement cet atelier et qui ne ménage d’aucun effort pour soutenir les initiatives de développement aussi bien de notre Collectivité que celles de toutes les autres Collectivités Territoriales Décentralisées du Ndé. Sa présence ici est une preuve renouvelée de sa volonté de voir l’objectif d’un Cameroun Emergeant à l’horizon 2035 de Son Excellence Paul BIYA, Chef de l’Etat, atteint de même que l’exercice réelle de la Décentralisation par les Autorités Locales pour le bien être des populations.

La Commune de Bangangté, par ma voix, remercie le Programme National de Développement Participatif (PNDP) pour les efforts qu’il fournit pour le développement des villages et des communautés, pour la lutte contre la pauvreté dans notre pays à travers les Communes et surtout l’outillage des Communes en Kit de plaidoyer pour les projets de développement.

En effet, le PNDP est un programme Gouvernemental mis en place pour lutter contre la pauvreté au Cameroun. Ainsi la principale mission de ce programme est de former les Communes à prendre en charge le processus de développement de leur circonscription, et d’être capables de s’intégrer progressivement avec succès dans le processus de décentralisation progressive en cours dans notre pays.

La mission assignée au Programme National de Développement Participatif (PNDP) par le Gouvernement est de permettre aux Communes et leurs populations à la base d’identifier leurs besoins réels, les prioriser, s’approprier des moyens d’une participation effective au processus de développement de leur milieu, identifier les microprojets aptes à sortir les populations de leur pauvreté.

Le PNDP est donc chargé de promouvoir un Développement durable axé sur :

– L’organisation des bénéficiaires de ses interventions que sont les Communes et les Communautés à la base,
– Leur implication dans l’identification de leurs besoins prioritaires,
– La recherche des solutions,
– La planification et la mise en œuvre des actions concrètes pour le développement social et économique de leurs localités.

Monsieur le Préfet, Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi à ce niveau de remercier le PNDP pour le premier PDC mis en œuvre dans notre Commune. Ce PDC nous a servi d’outil de plaidoyer de recherche de financements des projets dont celui du Prix FEICOM, Prix ONU 2014 du Service Public.

En effet à notre arrivée en 2007 à la Commune, nous découvrons dans les résultats des études menées par le PNDP sur l’identification et la priorisation des besoins des populations que sur 25 unités de planification, la question de l’eau et l’assainissement est la priorité des priorités dans 23 unités de planification des 25.

Nous ferrons venir grâce au Professeur PETTANG, deux étudiants de Polytechnique de Yaoundé qui pendant 6 mois vont confirmer images à l’appui ces résultats. Aussi l’Exécutif 2007 et tous le Conseil feront de l’eau et l’assainissement leur priorité.

Informée de la mise en œuvre d’un projet d’eau au groupement Bangoua à l’initiative des Enfants du Ndé conduit par Richard Nana Dwanang par la Fondation Veolia, nous nous agripperons à la Fondation, qui nous orientera vers l’AIMF, organisme capable de mener un tour de table pour renforcer le partenariat autour de ce rêve. Les portes de l’AIMF me seront ouvertes grâce au soutien très fort du Président Bertrand Delanoë à qui je signifie encore ici ma profonde gratitude. Le tour de table est vite fait avec l’appui de Pierre Baillet de l’AIMF, et l’AESN, le SIAAP entrent dans le projet, les 300 millions sont mobilisés et l’aventure peut commencer. Ce projet est finalement financé à plus d’un milliard pour l’adduction en eau potable et pour la réhabilitation des réseaux scanwater à Bahouoc, Bamena, Batchingou, Sanki, Bangoulap et Bandenkop dans la Commune de Bangou. 15 latrines écologiques seront construites dans les marchés et les écoles et nos parents utilisent l’urée de ces latrines pour fertiliser leurs champs.

Je tiens donc à remercier le PNDP pour cette nouvelle phase qui nous permettra une mise à jour de même que l’orientation des nouveaux projets, j’y tiens beaucoup.

A l’endroit de l’Organisme d’Appui Local qui accompagne notre Commune, ‘‘CAFER’’ (Centre d’Appui aux Femmes et aux Ruraux), vous avez été choisi pour accompagner la Commune de Bangangté. C’est une responsabilité, sachez que l’accompagnement de la Commune de Bangangté est une mission aussi bien exaltante que délicate. La Commune de Bangangté se veut être une Commune modèle au Cameroun, un Commune Pilote, 1er Prix National FEICOM,  1ère Commune  Prix ONU d’excellence du Service Public, ville du Président du Sénat, 2e personnalité du Cameroun. Votre mission requiert de vous des habilités, des aptitudes et des technicités que j’espère que votre équipe dispose et dont vous seriez capable de mobiliser pour permettre à la Commune de produire un document de vision et de stratégie Communale : un ‘‘PCD’’ digne de ce nom.  Un  ‘‘PCD’’ qui reflète toutes les réalités locales et qui intègre les réels besoins et priorités en terme de projets économiques et sociaux dont la réalisation avec nos partenaires et le Gouvernement de la République nous permettront de soutenir et accompagner notre ambition communale vers le progrès et l’excellence.

Votre rôle est dont cardinal dans la réussite de la mise en œuvre des activités d’actualisation du PDC actuel et pour cela, soyez rassurés de notre disponibilité et notre appui permanent dans l’accomplissement de votre mission.

Toutefois, j’interpelle l’équipe de planificateurs de l’OAL, afin qu’il respecte scrupuleusement la méthodologie de conduite du processus de planification tel que enseignée et expérimentée lors de la formation, et qui s’articule autour du «guide méthodologique de planification» produit par le Ministère de Tutelle, du PNDP qu’est le Ministère de l’Economie et de la Planification Territoriale.

Monsieur le Préfet,
Mesdames et Messieurs,

A vous autres parties prenantes, je vous exhorte surtout de bien maitriser vos rôles et niveaux d’interventions respectifs et d’apporter toutes vos contributions pour le succès de cette activité.

C’est le lieu pour moi d’insister chers participants à cet atelier, sur la nécessité d’accorder toute votre attention pour une atteinte optimale des objectifs de la planification locale ici à Bangangté.

–    A tout le personnel Communal, mes collaborateurs et collaboratrices, je vous exhorte à répondre en toute sérénité aux questions qui vous sont posées dans le cadre du Diagnostic de l’institution Communal (DIC).
–    A l’occasion du Diagnostic de l’Espace Urbain Communal, j’invite tous les corps de métiers à relever tous les problèmes qu’ils rencontrent et de mentionner au besoin les solutions envisageables.
–    A l’occasion du Diagnostic Participatif Niveau Village (DPNV), j’exhorte les populations à la base regroupées ou non en associations ou en GIC de prendre part aux assemblées de planification participative que les planificateurs du CAFER animeront à l’occasion de leur séjour de 03 jours dans chacune des Chefferies de 3ème  degré.

Monsieur le Préfet, Mesdames et Messieurs,

C’est sur la base de ces différents niveaux de diagnostics susmentionnés que sortira un bon Plan Communal de Développement, intégrant les besoins de tous nos Groupements et nos quartiers. C’est l’occasion pour moi de remercier Leurs Majestés, Chefs Supérieurs, les Chefs Traditionnels de quartiers qui par leur présence prouvent qu’ils sont attachés à l’amélioration des conditions de vie des populations dont ils ont la charge.
 
Nous souhaitons donc aux planificateurs un agréable séjour parmi nous en espérant que les débats de ce jours seront fructueux pour une excellente planification de nos besoins socio-économiques ; afin que le processus que nous entamons aujourd’hui permette à court, à moyen et à long terme de venir à bout du sous-développement et de la pauvreté dans nos villages et dans notre ville, et contribue par la même occasion à bâtir un Cameroun émergeant suivant la vision  2035 édictée par notre Chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya à travers notre Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi pour que :

Vivre le PNDP,
Vive la Commune de Bangangté,
Vive le Département de NDE
Vive la Région de l’Ouest,
Vive le Cameroun et son illustre Chef le Président PAUL BIYA

Je vous remercie de votre bien aimable attention.

Avatar

Commune de Bangangté

Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *