La majorité des Conseillers adoptent les comptes administratifs 2018 du Maire et du Receveur

C’est au cours du Conseil municipal tenu le 17 Mai 2019 dans la salle des Délibérations de la Commune de Bangangté que ces comptes ont été adoptés en présence du Préfet du Ndé et de la Sénatrice Dsamou Micheline qui assistait pour le première fois depuis son élection.

Présidée par le Conseiller Payong Eric avec comme rapporteur Monsieur Ernest Mfonso, la session ordinaire du Conseil municipal de la Commune de Bangangté consacrée à l’examen et à l’adoption des comptes du Maire et ceux de gestion du Receveur municipal de 2018 s’est déroulée en présence de 40 Conseillers municipaux de la Commune, 34 physiquement présents, 06 représentés par procuration et 03 absents (Monsieur Tchamba Anatole, décédé. Polycarpe Poundé, malade et S.E. Mme Courtès empêchée).

Les travaux dudit conseil vont démarrer avec l’exécution de l’hymne nationale exécutée après l’entrée en salle du Préfet et sa suite. Après contrôle du quorum largement dépassé, le Conseiller Payong Nkami Eric Merlin Eric est désigné comme président de séance. Monsieur le Maire Dr Jonas Kouamouo se chargera du mot de bienvenue suivi de la présentation du compte administratif de l’exercice 2018, les différentes activités menées par la Mairie au cours de la même période. A l’endroit des Conseillers municipaux, Dr Kouamouo rappelle que « Cette dernière Session de notre Mandature est l’occasion pour les élus et Hommes politiques que nous sommes de faire une introspective synoptique de nos efforts en faveur de l’amélioration des Conditions de vie de nos populations. » De cette présentation détaillée du Maire articulée sur cinq points, il ressort qu’au cours de ces cinq dernières années, le compte administratif en 2013 est passé de 502 428 614 à 861 749 098 FCFA en 2018, soit un taux d’exécution par rapport aux prévisions qui est de 71,11%.

En termes de réalisations courant de l’année 2018, la présentation du Maire renseigne à suffire sur l’état d’exécution des projets dont 50 du Plan d’Investissement Annuel (PIA) dans divers domaines ont été réalisés détaillés ainsi qu’il suit : 19 projets sur fonds propres, 25 issus du BIP, 06 avec les partenaires au développement Local. Les réalisations sur fonds propres ont été faites dans les domaines de l’eau, les infrastructures routières, scolaires, dans le secteur social. Les fonds issus du BIP 2018 ont permis à la Mairie de réaliser 25 projets et qui connaissent actuellement un taux d’exécution de 85% classant la Commune de Bangangté première dans la Région de l’Ouest. Les réalisations avec l’appui du PNDP concernent le projet de réduction de la déforestation et de la dégradation du massif forestier intercommunal Bangangté-Bana-Bangou, avec pour objectif d’atténuer les émissions de gaz à effet de serre responsables des changements climatiques par des activités de production agricole. Les fonds issus de la coopération internationale décentralisée ont été injectés dans le projet de gestion de boues de vidange à Noumgha, dans le Projet Femmes et Energie Durable, l’éclairage public solaire, la construction d’une centrale solaire à l’hôpital de district, l’acquisition du matériel roulant d’assainissement (03 tracteurs et 10 bennes). Plusieurs actions immatérielles sont à mettre à l’actif de la Commune comme la formation des jeunes au montage des lampadaires et lanternes solaires et foyers améliorés, la redynamisation des acteurs de gouvernance sécuritaire et de mobilité urbaine (secteur Mototaxi-organisations estudiantines-autorités locales – Pouvoirs publics) pour ne citer que ces deux exemples. S’agissant des projets prioritaires en cours, Dr Kouamouo fait part du chantier de construction de l’hôtel de ville, la construction du marché central de Bangangté, le projet de construction de la Cité Internationale de la Musique et de la Danse de Bangoulap, le maintien de la propreté dans les villes et villages, l’équipement et l’informatisation du service de l’Etat civil.

Le Receveur municipal Monsieur Kouetcheu Martin prendra la parole pour présenter le compte de gestion. Au terme de l’exercice 2018 les recettes d’un montant 861 749 098 Fcfa ont été réalisées contre 772 840 020 Fcfa en dépenses, soit un taux de réalisation 71,11% par rapport aux prévisions budgétaires initiales. Il se dégage un écart positif des recettes sur les dépenses de 88 909 078 FCFA repartis ainsi, réserves affectées pour fonctionnement (4 086 067 FCFA) et les réserves affectées pour investissements (84 823 011 FCFA). De manière plus détaillé, ce compte administratif se présente ainsi qu’il suit : les recettes de fonctionnement se chiffrent à 430 592 122 FCFA représentant 49,96% des recettes recouvrées. Les recettes d’investissement se chiffrent à 431 156 976 FCFA. Les dépenses de fonctionnement sont évaluées à 339 445 130 FCFA, représentant 43,92% des dépenses totales. Les dépenses d’investissement sont de 433 394 890 FCFA, soit 56,07% des dépenses effectuées. Toute fois des explications ont été apportées pour comprendre ces différents comptes et leur concordance.

Monsieur Fosso Théophile, comptable-matière recevra la parole du président de séance pour présenter le compte Gestion de la comptabilité matières de l’ordonnateur. Sa présentation fait apparaître que les opérations de la comptabilité matières exécutées en 2018 se résument en deux points à savoir : la fourniturefaite qui est la livraison du matériel durable. Le service fait qui consiste aux travaux de paiement de certains titres. Au courant du même exercice, les opérations à charge étaient chiffrées à 205 961 578 FCFA et les opérations à décharge de 97 918 880 FCFA. Il ressort clairement un solde de 108 042 698 FCFA. Relativement au service fait, les dépenses sont constituées des travaux d’investissement à savoir Bip, budget propre, subvention des partenaires de la coopération, le Feicom.

Le préfet du Ndé Monsieur Oumarou Haman Wabi a serré les mains de chaque conseiller avant que ceux-ci ne rejoignent les différentes commissions respectives pour le démarrage des travaux en interne.

Une heure de temps a été octroyée aux conseillers pour les travaux. La reprise s’est faite en présence du Deuxième adjoint préfectoral représentant le Préfet qui s’est excusé pour cette phase des travaux. Séance plénière, les conseillers municipaux vont passer en revue les rapports des travaux de chaque commission. Tous les éclairages nécessaires ont été soulevés pendant le Conseil. Et au terme des débats et des échanges les conseillers municipaux ont à l’unanimité demandé que la session puisse se poursuivre par le vote des comptes et des délibérations car les points d’ombre ont été suffisamment éclairés pendant les travaux en commission. Avec un vote de 100%, le Conseil a pris acte du vote du compte administratif et du compte de gestion du Receveur de la Commune de Bangangté de même que le compte matières de l’ordonnateur. S’agissant des délibérations au nombre de quinze, elles ont été approuvées par les Conseillers municipaux.

Prenant la parole à la clôture, Dr Kouamouo a apporté des réponses justes aux préoccupations formulées par certains conseillers municipaux. Il s’est réjoui de la participation de tous et de l’implication du personnel communal. Il appelle les conseillers à réserver un accueil chaleureux aux ressortissants du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui ont fui les troubles pour s’installer dans la Commune. Le Maire se réjouira que le projet incubateur des jeunes a été favorablement accueilli par les Conseillers, cela permettra de soutenir de nombreux jeunes dans le chômage. Dans le domaine de l’eau, le Maire annonce que dans un avenir proche, le réseau d’eau de la Camwater sera fonctionnel à Bangoua. L’opérateur économique connu sous le nom de MENO SOAP a été saisi pour le renforcement de l’adduction d’eau à Bamena. Bangang Fokam, la construction d’une adduction d’eau est en vue.

C’est sur une note de satisfaction, que le représentant du Préfet a pris la parole pour s’adresser aux conseillers municipaux. Il a apprécié le contenu du Conseil, la qualité des documents, la pertinence des débats et enfin il a exhorté l’exécutif de suivre les traces de Madame Célestine Ketcha Epse Courtès, ancienne Maire qui a bénéficié de la très haute confiance du Chef de l’Etat qui a fait d’elle un Ministre de la République.

Avatar

Commune de Bangangté

Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *