La concertation entre Madame le Maire et les étudiants de l’UDM s’achève sur la promesse de voter pour Paul Biya


A la demande de l’ensemble des étudiants de la Mutuelle de l’Université des Montagnes, encadrée par le cadre de la Jeunesse Monsieur Ebongué, la rencontre entre le Maire et ses étudiants fut un succès de par le contenu et la richesse des réponses apportées par l’édile suite aux nombreuses questions pertinentes posées par les génies de l’UdM.

Jamais, jamais une telle rencontre n’a eu lieu à Bangangté entre un élu local et les étudiants. La rencontre de ce jour tenue dans la salle L16 du campus de Feutom de l’Université de Montage restera longtemps dans les mémoires des nombreux étudiants ayant assisté à cette rencontre entrecoupé par des échanges inter actifs. L’étroitesse de la salle n’a pas permis à de nombreux autres étudiants et parents qui se sont déplacés de prendre place à l’intérieur de la salle, c’est ainsi que beaucoup ont assisté à travers les fenêtres et la porte d’entrée.

En ouverture, Monsieur Ebongue cadre de Jeunesse et d’animation et l’étudiant Bidjoka ancien président de la Mutuelle des Etudiants ont planté le décor en présentant le but et les objectifs de cette rencontre entre le Maire et les étudiants. Il était question de parler des enjeux de la campagne auprès des étudiants qui ont sollicités avoir des réponses appropriées à leur préoccupation avant les urnes. Démarré à plus de 16h passé, Madame le Maire a rapidement pris la parole pour entrer dans le vif du sujet. D’abord, elle présente l’UdM dès sa création. Elle fait allusion aux conventions signées par l’Udm avec des universités étrangères où elle a été impliquée avec déjà 08 étudiants qui ont eu leur bourse pour l’Université de Saint Etienne grâce à ce partenariat innovant. En évoquant les enjeux des élections, elle a mis en évidence le fait que S.E.M Paul Biya est celui qui doit être plébiscité ou encore la question pourquoi lui ? Mais pas les autres ? Elle demande aux jeunes de lui permettre de continuer avec la consolidation de la paix, de l’accomplissement des grands chantiers engagés en prenant exemple sur le conflit de Bakassi et les attaques de la secte Boko Haram dans l’extrême-Nord. Elle les a invités à se discipliner pour le développement, ne pas plonger dans le désordre et la tentative de déstabilisation du pays.

Après cette phase d’introduction, la phase de questions-réponses a montré que les étudiants de l’udm sont au fait de l’actualité nationale et ont de nombreuses préoccupations qui font douter certains d’entre eux quant à l’avenir. Des questions, il y en a eu concernant plusieurs secteurs de la vie nationale. Des questions posées sur la place des professionnels de la santé publique au Cameroun, quel salaire, quelle considération ? Qu’est-ce que le Président de la République promet aux jeunes étudiants des facultés de médecine de l’Udm ? La cherté de la vie à Bangangté, le problème d’eau et de sécurité qui se posent à eux, le smig très bas au Cameroun par rapport aux autres pays d’Afrique Centrale, la question des bourses académiques aux étudiants de l’Udm, les étudiants ont relevé avec force la discrimination dans les concours nationaux qui découragent, Pourquoi un médecin spécialiste touche moins qu’un policier pourtant tous sont des fonctionnaires ? Les jeunes ont posé des problèmes sur la qualité de l’offre des formations, puis les problèmes d’intégration. Pourquoi les étudiants des universités d’Etat sont plus favorisés que ceux des universités privés qui payent plus chères leurs formations ?

A la lecture des questions posées par ces étudiants, l’on dirait qu’à la place du Maire, c’était un émissaire du Gouvernement qui y était là pour les écouter et leur rassurer des doutes et inquiétudes qui émergent dans leur esprit. Madame le Maire a dû se substituer au ministre du commerce, de la fonction publique, de l’enseignement supérieure et de la santé publique pour leur réponse. Reste encore à savoir s’ils sont rassurés des réponses de celle-ci. En tout cas, la décentralisation lui confère des compétences pour apporter des réponses à ces genres de questions. Madame le Maire a invité les étudiants à ne pas écouter ce qui se dit un partout, elle les conseille de faire la part des choses. Elle a dit aux étudiants que la Décentralisation lorsqu’elle sera effective absorbera de nombreux problèmes dont font face les camerounais aujourd’hui. Pour les questions de sécurité, elle a mis sur pied avec l’appui des forces de l’ordre une équipe de sécurité qui veille et reçoit des informations qui sont centralisées, elle les invite à voter le Président de la République afin de parachever la décentralisation qui est une solution idoine à de nombreuses questions. Pour la cherté de la ville, Madame le Maire promet d’organiser une réunion avec les commerçants des marchés A et B. Concernant les problèmes de bourse, elle fera une correspondance au Ministre de l’Enseignement Supérieur dans ce sens. Enfin pour les questions de recrutement à la fonction publique, elle a promis de faire un plaidoyer. Mais avant, elle conseille de se lancer dans le montage des projets pour résoudre les problèmes de santé publique, elle s’engage à soutenir et à accompagner les étudiants dans ce sens. Elle a mis en évidence les enjeux du réchauffement climatique et invite une fois encore les jeunes étudiants de l’UdM à développer des projets qui cadrent avec les Objectifs du Développement Durable (ODD).

Une rencontre qui a eu tout le mérite d’exister… Les jeunes ne cachent pas leur doute mais de telles rencontres doivent se faire chaque fois, et il revient aux institutions académiques de promouvoir auprès des étudiants l’auto-emploi car l’Etat ne peut pas recruter tout le monde à la fonction publique et tout le monde ne peut faire partie du corps des fonctionnaires. Il importe désormais de sensibiliser, d’informer les jeunes sur les projets qui rencontrent les Objectifs du Développement Durable.

Avatar

Commune de Bangangté

Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *