Conseil Municipal : Les Conseillers votent le budget de l’exercice 2018, soit 953.000.000 FCFA.

Sous la présidence de Monsieur Oumarou Haman Wabi, Préfet du Ndé, les Conseillers Municipaux se sont retrouvés le 29 Décembre 2017 pour voter le budget communal de l’exercice 2018.

La Salle des Actes de l’Hôtel de Ville a fait sa toilette des grands jours pour accueillir la dernière réunion du Conseil Municipal de l’année. A 14h00, après l’exécution de l’hymne national et le contrôle du quorum il est constaté que 30 conseillers sont présents, 07 sont représentés par procuration et 04 sont absents. Le quorum atteint, le Conseil peut délibérer, conformément à la loi. Madame le Maire prend la parole et souhaite la bienvenue à Monsieur le Préfet du Ndé, tout en évoquant sa disponibilité devenue légendaire et ses sages conseils qui impactent directement le développement local. Elle remercie également le Sous-Préfet de Bangangté, Monsieur Bamdja Djoh Aurélien pour sa présence à cette première réunion depuis sa nomination à la tête de l’arrondissement et qui était déjà présent dans le même lieu en matinée lors de l’Assise du Conseil Communal de l’Eau et de l’Assainissement. Madame le Maire présente, tour à tour, les Conseillers au nouveau chef de terre comme des travailleurs infatigables qui proposent et adoptent des solutions durables pour améliorer le cadre de vie des populations. Cette phase préliminaire terminée, les réalisations terminées au cours de l’année 2017 sont projetées sur écran géant avec chiffres et images à l’appui. Mme le Maire précise que 28 projets ont été réalisés sur fonds propres, 15 l’ont été grâce au Budget d’Investissement Public (BIP) et 08 sur fonds de la coopération décentralisée et des partenaires. Avant de proposer le projet de budget 2018, elle présente quelques projets structurants tels que le chantier du nouvel Hôtel de Ville en cours de construction, le démarrage de la réalisation du marché central en 2018, la station de traitement de boues de vidange de Noumga chiffrée à 465 millions de Fcfa dont les travaux sont déjà en cours. Puis, elle annonce l’acquisition de 10 camions bennes, 10 tracteurs et 02 pelles chargeuses. Le projet de budget présenté par l’exécutif pour l’exercice 2018 est équilibré en recettes et en dépenses à 953.000.000 FCFA. Ce budget connaît une réduction par rapport à celui de l’exercice précédent qui était de 1.194.170.000 Fcfa. Il faut noter que le PIA (Plan d’Investissement Annuel) pour l’exercice 2018 est adopté avec une assiette financière de 2.688.719.264 FCFA.

Après l’exposé des actions et chiffres, le Maire annonce aux autorités administratives et aux conseillers la présence d’une délégation de la Commune tchadienne de Oum-Hadjer conduite par son Maire Monsieur Abdel kerim Mahamat Abakar.

Celui-ci précise que la Commune de Oum-Hadjer compte 101 000 habitants, réunis en 44 quartiers et 30 villages et que le Conseil Municipal est composé de 13 hommes et 4 femmes. Il ajoute qu’au Tchad, tout le monde connaît Bangangté à travers son Maire et que c’est au cours d’une mission à Bruxelles, auprès de l’Union Européenne, que celle-ci lui a recommandé de se rapprocher de l’Association des Maires Francophones et de la Commune de Bangangté qui est le modèle dans le montage et la gestion des projets communaux. Il prévoit qu’à son retour dans son pays, dans le cadre des rencontres de l’Association Nationale des Maires du Tchad, il recommandera à d’autres Maires de faire le déplacement de Bangangté afin de s’inspirer de ce qui est fait ici.

Le Délégué Départemental de l’Environnement prend ensuite la parole pour renseigner l’assistance sur la notion d’impact environnemental dans le cadre des compétences transférées aux Communes.

Puis intervient le travail en commission où pendant deux heures, chaque commission travaille sur le budget et des recommandations à soumettre à l’exécutif. Toutes les commissions valident à l’unanimité le budget prévu de l’exercice 2018. S’acheminant vers la fin de cette session ordinaire, le chef de centre des impôts, sur instruction du Préfet explique quelques nouveautés apparues dans la nouvelle loi de finances pour l’exercice 2018 et précise que le timbre communal passe de 200 à 500 FCFA.

En conclusion des travaux, le Préfet Oumarou Haman Wabi déclare : « Madame le Maire, je viens de présider un Conseil dynamique et vivant qui continue de faire la fierté de notre département, de notre région, et de notre pays, l’histoire retiendra que vous avez été une Maire exceptionnelle à la tête de cette Commune. Je vous prescris de faire dégager les tas de sable et les fabriques de parpaings sur l’axe principal de la ville, ce n’est pas leur place dans la belle cité onusienne. Je vous avais dit que Bangangté doit briller la nuit comme le jour, mais le projet Enerba a pris un peu de retard, secouez les partenaires du projet. Aidez-nous à régler le problème des motos taximen qui circulent en ville sans chasuble. Ils doivent accepter et obéir sans faillir aux règles de circulation. Il nous revient de nous montrer encore plus solidaires qu’avant afin de préserver les acquis. Pour ce qui est de la gestion de l’eau, nous ne pouvons nous satisfaire que dans certains groupements, il existe certains problèmes résultant du manque de nappes phréatiques. Par ailleurs, je prescris que les Chefferies soient raccordées au réseau d’eau. Il n’y a pas de raison que le village soit raccordé et que la Chefferie ne le soit pas… »

C’est sur ces recommandations que la tutelle met un terme à la session consacrée au vote du budget de l’exercice 2018.

Avatar

Commune de Bangangté

Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *