Participation de Madame le Maire à plusieurs rencontres de Haut Niveau à Madrid, en Espagne

Participation de Madame le Maire à plusieurs rencontres de Haut Niveau à Madrid, en Espagne

Le Forum mondial sur les violences urbaines, 19-21 avril 2017

La Présidente du REFELA, Maire de la Commune de Bangangté, Madame Célestine Kecha Epse Courtés, a participé à Madrid au premier Forum Mondial sur la violence urbaine et de l’éducation pour la coexistence et la paix, qui s’est déroulé du 19 au 21 avril 2017.

Ce Forum est destiné à définir les tâches à mener à bien par les Gouvernements Locaux et les citoyens par rapport à la construction de la coexistence et de la paix. La cérémonie d’ouverture s’est faite en présence du Roi Filipe VI d’Espagne.

Selon la Maire de Madrid, les villes sont une concentration de population et de manifestations diverses de violence. Un binôme qui fait des responsables municipaux, des acteurs principaux dans la recherche de solutions, dans la découverte de nouveaux chemins qui puissent les assembler. C’est dans cet objectif qu’a été créé le Forum de Madrid. Il s’agit d’une scène qui, selon Manuela Carmena, a pour but « d’initier un processus ou de nous unir à d’autres processus déjà mis en marche mais que nous n’avons pas encore acceptés. » Un processus qui, sans vouloir négliger aucune formule, mise, de façon claire, sur l’éducation pour la coexistence et la paix.
 
Un des piliers du Forum est de connaître, de percevoir, de partager ces expériences, souvent inconnues à cause de leur faible influence territoriale, mais qui ont prouvé leur efficacité lorsqu’il s’agit d’aborder la violence urbaine sous certaines facettes.
 
C’est dans ce cadre que Madame Courtès a pris part à une très importante table ronde aux côtés de Madame Virginia Raggi, Maire de Rome, Johan Galtung, chercheur sur la paix et les conflits sociaux, le Maire de Santa Fé et les Représentants du PNUD et ONU Habitat, pour des échanges d’expériences sur la prévention et la gestion des violences urbaines.
 
Ce Forum  a réuni des Représentants de, outre les Mairies de Madrid, Paris et Barcelone, le Réseau Mayors for Peace ; l’Association Internationale des Villes Éducatrices ; l’ONU-HABITAT ; l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ; le Réseau des villes Metropolis ; le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ; l’Union des capitales ibéro-américaines (UCCI) ; le Réseau Mondial des Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) ; l’Association espagnole de recherche pour la paix (aiPAZ) ; le Réseau ONGD Madrid et la Fédération régionale des associations des habitants de Madrid (FRAVM) et le réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA).  
 
Réunion du Bureau Exécutif de CGLU
 
En marge de ce Forum Mme la Présidente du REFELA a participé au Bureau Exécutif de CGLU.  
La réunion du bureau de CGLU avait deux objectifs : la préparation du prochain rapport GOLD et la préparation du prochain sommet Afrique/Union Européenne. Ce dernier sera axé sur la localisation des agendas mondiaux tels que les Objectifs de Développement Durable, le Climat, la Migration, le financement, etc. Il s’agira de travailler sur une synthèse régionale de la contribution des collectivités locales à la mise en œuvre de ces agendas mondiaux.
 
Réunion sur la localisation des ODD
 
Madame la Présidente par ailleurs Maire de Bangangté est intervenue dans une autre importante table ronde sur la localisation des ODD tenue A FEMP.
Cet atelier de formation et de réflexion sur la localisation des Objectifs de Développement Durable qui se base sur les expériences en cours dans plusieurs régions du Monde. En Afrique, l’expérience de Durban a été particulièrement mise en avant car la ville a commencé à intégrer les ODD dans sa planification annuelle.
Pour les pays où les collectivités locales sont déjà parties prenantes, il est demandé à CGLU Afrique de préparer un court rapport sur l’action des Gouvernements Locaux dans chaque pays pour leur contribution à la mise en œuvre au niveau local. CGLU Afrique s’est ainsi engagée à mobiliser les 7 pays africains concernés et élaborer un point à la mi-mai.