Un énorme coup de vent cause d’énormes dégâts matériels à Bangang-Fokam.

Dimanche 14 Mai 2017, vers 18h, une forte pluie accompagnée d’un vent inhabituel est venue détruire certaines habitations et en priver d’autres de leur toiture. Des arbres reconnus pour leur robustesse n’ont pas, non plus, résistés à la force du vent.

Le groupement Bangang-Fokam dans l’Arrondissement de Bangangté, Département du Ndé dans la Région de l’Ouest a été traversé par une violente tornade qui a tout arraché sur son passage détruisant plusieurs maisons et arrachant une centaine de toitures.

Ce qui est arrivé à ce village qui compte 15.000 habitants va rester dans la mémoire collective de son histoire. C’est dans la douleur et le désarroi que vivent les sinistrés de Bangang-Fokam depuis cet instant, car c’est un véritable drame que les paisibles citoyens du groupement ont vécu ce dimanche. Des dizaines d’hectares de cultures vivrières, des vergers entiers, des poteaux portant les fils électriques de moyenne tension, rien n’a résisté à la furie du vent. De mémoire d’homme, personne ne se souvient avoir vu un tel sinistre dans cette région.
Cette désolation totale entraîne des difficultés sans nom pour les habitants sinistrés sans maison ou sans toit pour dormir. La réaction d’entraide heureusement va immédiatement venir. Alertée, alors qu’elle célébrait un mariage collectif à la Mairie de Bangangté, Mme le Maire s’est immédiatement rendue sur place avec son Premier adjoint le Dr Kouamouo ainsi que l’Adjoint de l’Arrondissement et a parcouru à pied chaque concession pour mieux se rendre compte de l’ampleur des dégâts.

Revenue, ensuite, à la Chefferie Supérieure en compagnie du Roi, elle met en place séance tenante une commission chargée de répertorier tous les sinistrés et le degré de destruction de leurs biens. Elle mobilise sans délai l’ensemble de la population afin que les personnes éprouvées ne soient pas abandonnées à leur sort et lance un appel aux Elites.
Le 16 mai 2017, Mme le Maire revient sur les lieux du drame avec M. Oumarou Hama Wabi, Préfet du Ndé, Représentant le Chef de l’Etat et le Gouvernement. Ils sont accueillis par le Roi et M.Nyangang Robert, 2ème adjoint au Maire de Bangangté, lui-même fils du groupement et qui est revenu de Yaoundé pour la circonstance. Cette seconde visite apporte un réconfort certain aux citoyens ayant pratiquement tout perdu, mais se sentent soutenus et non pas complètement abandonnés. Après la visite sur le terrain, un rassemblement est organisé dans le foyer de la Chefferie sous la présidence de M. le Préfet, permettant à Sa Majesté Leoue Yetendje Thomas de le remercier pour la célérité de sa venue sur place pour constater les immenses dégâts.

Après ses remerciements au Préfet, Mme le Maire va revenir sur ses idées de mobilisation générale et de solidarité en pareil cas et insister sur le caractère climatique du phénomène inhabituel entraîné par le réchauffement général de la planète. Elle ajoute que la  chaîne de solidarité qui se met progressivement en place et dont elle est le premier maillon avec une première dotation de 100 tôles doit agir vite, très vite pour que dans les  prochains jours, lorsque M.le Préfet reviendra, qu’il constate que chaque sinistré a regagné son domicile. Le deuxième adjoint au Maire, Monsieur Nyangang Robert, prenant la parole à son tour en sa qualité d’élite de ce village et au nom des populations pour exprimer à l’endroit de Madame le Maire, toute la gratitude des populations de Bangang-Fokam pour sa prompte réaction après le sinistre. Le Préfet prenant la parole en dernier lieu, dans son propos va d’abord consoler les populations sinistrées au nom du Chef de l’Etat dont il est le représentant dans le Ndé et de l’ensemble du Gouvernement avant de reconnaître et de saluer l’action entreprise par Madame le Maire, la veille pour calmer et apaiser les populations sinistrées.

Il est rappelé que le Lycée Technique de Bangangté et les populations du quartier Mfeutom avaient eu à souffrir de la colère des eaux, presque dans la même période et à Tonga, en 2015 les habitants avaient vécu ce que Bangang-Fokam vit aujourd’hui aussi causé par une tornade, la même agression de la nature. Madame le Maire avait réagi promptement à Bangangté, et à Tonga elle avait offert des denrées alimentaires pour secourir les populations sinistrées. La saison des pluies n’est qu’à son début et déjà des inquiétudes fusent de toute part. Quel village sera la prochaine victime ? Que pouvons-nous faire pour alléger la violence ou prévoir les effets néfastes du changement climatique ?

Avatar

Commune de Bangangté

Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *