Le Maire de Bangangté a participé aux Journées Européennes du Développement 2017

Madame Célestine Ketcha Epse Courtès, Maire de la Commune de Bangangté a pris part aux Journées Européennes du Développement (EDD 2017), qui ont eu lieu à Bruxelles, dans la capitale belge du 7 au 8 juin 2017, aux côtés du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE)-PLATFORMA ; Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) ; l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) ainsi que le Forum des Gouvernements Locaux du Commonwealth (CLGF).

Après New York et Dallas aux États Unis d’Amérique, Mme le Maire a pu répondre à l’invitation de la Commission Européenne à Bruxelle en Belgique du 6 au 9 Juin. Dans le cadre de la Célébration des Journées Européennes de Développement, la Commission Européenne souhaitait voir Mme le Maire, désormais Experte des ODD et des actions de résilience et d’adaptation aux Effets des Changements Climatiques, partager l’expérience de Bangangté et d’autres Communes Africaines gérées par Les femmes en sa qualité de Présidente des Femmes Maires d’Afrique, avec les nombreux participants des EDD 2017. Mme Le Maire dans deux Panels de Haut Niveau a tenu l’assistance en haleine tant sur les Projets concrets tels Les latrines écologiques, le Plaidoyer sur la Localisation des Finances, l’implication des Femmes et l’accompagnement des Jeunes Filles que sur Les clés de succès pour que l’Afrique prenne son Tour d’être un continent durablement développé afin de devenir comme elle aime le dire le prochain Eldorado du Monde. Durant ces Journées Européennes du développement, les discussions ont réuni des Chefs d’État ou de gouvernement, des chefs d’entreprise et des parties prenantes au débat, qui ont échangé de nouveaux points de vue en matière de développement durable et ouvert à tous, mais aussi de paix et de prospérité, en mettant l’accent sur le rôle des jeunes, des femmes et du secteur privé dans la coopération au développement.

CGLU Afrique dont dépend le Refela, CGLU, CCRE-PLATFORMA, AIMF et CLGF sont les cinq associations majeures des gouvernements locaux et régionaux qui ont signé en 2015 un partenariat stratégique (FPA) avec la Commission Européenne (CE). Ce partenariat affirme la position de la CE qui voit dans l’expertise des gouvernements locaux et régionaux un atout pour la mise en œuvre de son agenda international, particulièrement en ce qui concerne le développement durable, la gouvernance locale, le changement climatique, la migration, l’égalité des genres et la croissance économique.

Le panel centré sur le thème « l’important rôle des villes africaines dans l’adaptation et l’atténuation du changement climatique » réunissant plusieurs personnalités et experts des questions climatiques a permis à Madame le Maire de partager l’expérience du Cameroun en la matière. Il était constitué de Mme Aisa Kirabo Kacyira, Directrice Générale Adjointe et Secrétaire Générale adjointe ONU-HABITAT, Mr. Jonathan Taylor, Vice-président de la Banque Européenne d’Investissement, M. Rachid Ennassiri, jeune chef, CulTech – Culture berbère durable et art, M. Sam Cheptoris, Ministre d’État Ougandais à l’eau et à l’environnement. Pendant une heure, cette table ronde s’est concentrée sur l’atténuation des changements climatiques et l’adaptation principalement dans les villes africaines. Le modérateur a abordé, entre autres, les sujets suivants : l’efficacité de la coopération entre les villes pour l’action climatique ; L’action climatique et favoriser l’inclusion des femmes et des jeunes ; Le business case pour l’adaptation.

C’est ici que Madame le Maire intervient dans sa présentation pour dire l’importance de la localisation des Objectifs de Développement Durable (ODD), de la prise en compte dans les actions de Développement par les Maires de toutes les parties prenantes du territoire, les jeunes et les femmes. Elle a poursuivi en expliquant que la mise en œuvre des initiatives climat et l’investissement dans l’agriculture qui en fait partie est une opportunité pour l’Afrique qui détient les 65% des terres arables du Monde.  Répondant aux questions contrairement aux formats de présentation habituelles, elle n’a pas manqué de citer l’engagement du Cameroun et la Décentralisation mise en œuvre sous la bonne conduite du Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, en remerciant les agences de développement  qui étaient présents pour l’accompagnement de l’Afrique et du Cameroun à travers les appuis budgétaires ou projets nationaux et l’appui direct aux élus locaux non sans les inviter à s’engager davantage vu les risques réels des effets ravageurs des dérèglements climatiques. L’encadrement des jeunes à travers des projets techniques liés aux changements climatiques doit être privilégier avant même de plaider pour la localisation des finances, d’après Célestine Ketcha Epse Courtès. Parlant des Femmes, elle a tenu à démontrer le rôle prédominant des Femmes dans tous les agendas : Agendas de Paris, ODD, Habitat III, voir Afrique 2063. L’on ne peut parler d’inclusivité si les 52% de la population Africaine est laissée de côté. Cette présentation riche dans son contenu a été saluée par le personnel de l’Ambassade du Cameroun en Belgique.
 
Les Journées européennes du développement (JED) sont un forum organisé chaque année par la Commission européenne en vue de réunir les experts du développement et de procéder ainsi à des échanges d’idées et d’expériences.

Avatar

Commune de Bangangté

Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *