37è Assemblée générale de l’Aimf: Célestine Ketcha Courtès honore le Cameroun au Canada

La maire de Bangangté a pris une part active à plusieurs panels organisés à Montréal, du 19 au 22 juin 2017.

Au pas de course, la présidente du Réseau des femmes élues locales d’Afrique, Célestine Ketcha Courtès et virtuose de la gouvernance locale a, entre autres, animé l’atelier «Réseaux de villes réseaux de femmes» et la Présentation de l’initiative soutenue par la Fondation Bill et Melinda Gates (le 20 juin), l’atelier «Services essentiels» et la Rencontre privée du Réseau des femmes amies de l’Association internationale des maires francophones (Aimf, le 21 juin), la Restitution des ateliers du partenariat stratégique Aimf-Ue (Union européenne) et la Session plénière Métropolis (22 juin)… Les travaux restitués des groupes de plaidoyers dont celui relatif aux ‘’Services essentiels’’ ont permis à l’Union européenne (Ue) d’apprécier les avancées dans la mise en œuvre de ce partenariat stratégique et envisager les financements pour 2018-2020. Les contours de la mise en œuvre de l’éclairage solaire dans les villes camerounaises d’Afanloum (Centre), Mintom (Sud), Angossas (Est), Mbengwi (Nord-Ouest), Mayo Oulo (Nord) et Maroua 1er Extrême-Nord) ont été définis, avec les débuts des travaux fixés pour octobre-novembre.

À l’aune du vivre-ensemble. Étaient également à l’ordre du jour des solennités qui ont connu la présence de 184 maires de villes francophones et 1500 participants, les questions de vivre-ensemble, de lutte contre les changements climatiques, les résultats des études menées dans le cadre du partenariat stratégique Aimf-Ue. Fort de sa riche expérience, la présidente du Refela et du Refela-Cam a accompagné l’Aimf à mettre sur pied le Réseau des femmes leaders maghrébines. La marraine de la 1è édition du Prix Aimf de la femme francophone, Mme Ketcha Courtès, s’est engagée à accompagner ce nouveau réseau sous-régional.

Apport de la femme leader. À l’occasion de cette grand-messe, l’Aimf a proposé une mise en perspective des apports et des attentes des femmes entrepreneures à l’égard des collectivités locales, et a lancé une réflexion sur la nécessité d’une structuration sous-régionale des réseaux de femmes. L’objectif étant de susciter un travail en commun entre élus locaux et jeunes leaders au profit du développement des territoires. Le symbole de cet engagement du réseau mondial des élus locaux francophones a été consacré par la remise du premier Prix Aimf de la femme francophone à la Tunisienne Cyrine Ben Romdhane.

«Je suis ravie qu’au congrès de l’Aimf, l’accent ait été mis sur les femmes et l’importance de leur mobilisation en réseau pour renforcer leur impact sur le développement des territoires. La femme a occupé une place de choix dans la plupart des thèmes débattus», reconnaît l’édile de la ville chef-lieu du département du Ndé, de retour de Montréal. Et Anne Marie Tsitsol, la maire d’Angossas, d’exprimer : «Avec la confirmation du projet d’électrification d’Angossas, je rentre très satisfaite et tiens à remercier la dynamique présidente du Refela, Mme Ketcha Courtès, qui a eu la lumineuse idée de réunir les femmes maires du Cameroun au sein d’un réseau (Refela-Cam, Ndlr) pour saisir des opportunités qui contribuent à l’amélioration des conditions de vie de nos populations. Mes remerciements vont également à Mme Anne Hidalgo (maire de Paris et présidente de l’Aimf, Ndlr), pour son soutien inconditionnel aux femmes…». Rendez-vous a été pris pour Lille (France), pour la 38è Assemblée générale.

Pierre Amougou

Avatar

Commune de Bangangté

Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *