SACO 2015 : Le Département du Ndé sur les traces de l’intercommunalité culturelle

Sous la conduite des  Maires de Tonga, de Bazou et de Bangangté la Culture du Ndé a une fois de plus rehaussé l’ambiance de ce SACO 2015. Les danses Bassoumdjan, Nditcha et la salsa étaient au menu de cette journée riche en émotion.

Telle que prévue par le Comité d’organisation du Salon des Communes de l’Ouest, la journée du 07 Avril 2015 était celle de la journée culturelle du Département du Ndé baptisée « journée départementale ». Les Communes de Bazou, Tonga et Bangangté ont laissé de très bonnes impressions au pays des Todjom, eux qui ne demandaient qu’à voir à quoi ressemble le Festival Mendumba célébré tous les deux ans dans la capitale départementale du Ndé.
Ce matin, le peuple bandjounais comme à son habitude s’est réveillé sur un air de satisfaction, depuis l’ouverture officielle du SACO la ville du patriarche Fotso Victor vit au rythme du SACO. La cité du Patron du Groupe Fotso pendant une semaine portera une identité nouvelle : celle du « village des communes de l’Ouest ». Ce village vibre depuis peu au rythme des sons et mélodies des villages des Communes de la région de l’Ouest. Selon le programme du SACO, chaque département aura une journée culturelle au cours de laquelle les communes qui composent ce département devront faire étalage de leur culture, de leur art et de leur savoir-faire culinaire. Ainsi donc, pour cette journée du 07 Avril, les Maires de Bazou, Tonga et Bangangté ont profité de cette occasion pour faire revivre à un public nombreux et curieux un mini FESTAC, loin de Martin Yankwa, Directeur Général du Festival des Arts et de la Culture Medumba (FESTAC).

Bazou assure l’animation
Des groupes de danse traditionnelle « Bassoumdja » de Bazou, « Kenaneka » et bien d’autres ont rivalisé d’adresses. Sous la houlette de Rêve Angeline Tchagna, première adjointe au Maire de Bazou, la dance folklorique Nyala Loung a pris l’ascendant sur les objectifs réels des visiteurs de ce jour. La première adjointe au maire de Bazou a mis les petits plats dans les grands. Prêchant par le bon exemple, madame le maire revêtu d’un jogging de sport a rivalisé avec les danseurs venus de son Bazou natal. Elle s’est mise en évidence, démontrant que le Ndé peut bien compter sur ses Femmes Maires. Virginie Tamen Fotso troisième adjointe au Maire de Bangangté s’est retrouvée sur la piste de dance pour rivaliser avec son homologue de Bazou. Madame Tamen avait de quoi ne pas se laisser impressionner. Le Ndé à travers ces deux dames a prouvé qu’on peut toujours compter sur ses fils en termes de culture et danse traditionnelle. C’est un public émerveillé, séduit et surpris de voir deux personnalités du département des trois lettres s’exposer culturellement à Bandjoun. Un danseur du haut de 02 bambous de 2 mètres a captivé l’attention du public ébloui par ses prouesses.

Tonga vend son riz, et séduit avec la dance Nditcha.
Le Département du Ndé dans la Région de l’Ouest est la plus petite des circonscriptions administratives, car ne compte que quatre communes. Certes petite, mais d’une grande richesse culturelle sans pareille. La commune de Tonga conduite par le Chef de l’exécutif Raphael Désiré Bitchebé n’était pas en reste. D’abord, Monsieur le Maire et son équipe ont eu l’ingéniosité de proposer aux le riz préparé qu’on cultive à Tonga accompagné d’une sauce bien assaisonné avec du poisson. Au SACO 2015, les stands de restauration sont absents. Du moins la famine est la chose la mieux partagée. Pour pallier à ce besoin criarde, la communauté Tonga a surpris avec ce riz que nous avons tous dégusté avec plaisirs.  L’Association Nditcha Solidarité des jeunes du bloc D de Tonga a mis du feu au village du Salon avec leur dance fétiche appelée « Nditcha ». A la suite de cette dance, Monsieur Désiré Raphaël Bitchebe, Maire de cette Commune a lui aussi prêché par l’exemple comme ses homologues da Bangangté et Bazou. Ils ont dansé, ils ont offert un spectacle digne de leur origine. Cette séduisante dance a séduit le Maire de Bandja qui n’avait qu’un seul geste à faire : se lancer sur la piste.

Bangangté assure la pérennisation du Mangambeu.
Bazou et Tonga se sont faits accompagnées par des délégations constituées des associations de dance traditionnelle pour animer cette journée. La Commune de Bangangté a pensé mieux de faire revivre aux visiteurs les années lumières du Mangambeu que l’artiste Mbù Damen essaye de conserver à travers ses titres phares que sont « Ko’ Mangambeu » et «  Bed ndànfe » Dans le stand de la Commune de Bangangté, il y avait de la place pour tout amoureux du Mangambeu, il y avait également de la place pour tout passionné de salsa, sans oublier que l’album de Ramsès avec ses titres à succès a été distillé dans une ambiance des beaux jours.
La journée Départementale du Ndé a retenu l’attention. Les Maires ont évité de se comporter comme des mécènes, ils ont été au début et à la fin de toute animation. Par moment ils se sont retrouvés, à trois pour penser et proposer au public qui les observait avec parcimonie. Sur les quatre communes du Département, celle de Bassamba a brillé par son absence. Cette absence s’est fait remarquée au point où certains hommes de médias n’ont pas hésité de poser la question de savoir où se trouvaient les Maires de la Commune Bassamba.

Avatar

Commune de Bangangté

Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *