Célestine Ketcha ressuscite Rosette Mboutchouang et exporte le projet MODEAB à Bandenkop

Un rêve devenu réalité. Les travaux de réhabilitation du réseau Scan water, réalisés grâce à une convention de financement signée entre les communes de Bangou (dans les Hauts-Plateaux) sous l’égide de Rosette Mboutchouang (décédée le 2 octobre dernier) et de Bangangté (dans le Ndé), ont été provisoirement réceptionnés le 20 novembre.

L’important projet social qui approvisionne dorénavant les populations du groupement Bandenkop en eau potable nuit et jour, s’articule autour de la réhabilitation du réseau Scan water de la localité, la mise en place d’un service public de l’eau potable dans la zone couverte par le réseau Scan water, le renforcement des capacités des gestionnaires du réseau mis en place, et l’accompagnement de la commune de Bangou et le village de Bandenkop à la mise en place et à la gestion du service public de l’eau. C’est le fruit d’un modèle de gouvernance axée sur le partage des bonnes pratiques communales. Car, il s’agit bien ici de deux entités communales situées dans deux circonscriptions administratives différentes de la région de l’Ouest : Bangou dans le département des Hauts-Plateaux et Bangangté dans le Ndé. Mettant à contribution la démarche de la Coopération Décentralisée qui a fait ses preuves sous d’autres cieux, les maires Rosette Mboutchouang (paix à son âme) de Bangou et Célestine Ketcha Courtès de Bangangté ont mis sur pied un partenariat, en vue d’améliorer les conditions de vie de leurs administrés et développer leurs villes respectives. «Le projet inauguré ce jour est l’une des œuvres engagées par Mme Mboutchouang», a rappelé le maire par intérim de Bangou, Charles Nana.

La mémoire de la défunte maire honorée. Ce fut l’occasion pour les autorités administratives, traditionnelles et les populations mobilisées en grand nombre de rendre un vibrant hommage à la défunte dynamique édile et mère de la première dame Chantal Biya, pour tout ce qu’elle a fait de son vivant pour le bien-être des populations et le développement de l’Arrondissement de Bangou. «C’est un projet que Maman Rosette portait dans son cœur. J’ai à la fois un sentiment de tristesse et de joie : la tristesse d’inaugurer ce projet sans Mme Mboutchouang à mes côtés et la joie de voir enfin réaliser son rêve pour les populations. Elle a rêvé de l’eau potable, des routes, des écoles, des cases de santé et communautaires…», a exprimé Célestine Ketcha Courtès. Et pour immortaliser à jamais la défunte maire, le sous-préfet de Bangou, Manu Diguir, a promis d’entreprendre le baptême d’une route de la ville à son nom. «Si le bon Dieu ne nous avait pas envoyé Mme Mboutchouang, Bangou ne serait jamais ce quelle est aujourd’hui, en termes de développement. Elle restera gravé dans nos cœurs», a reconnu Mme Toukam, une femme du coin. L’acte de signature du procès verbal de réception et rétrocession de ce projet hydraulique a été précédé par une visite guidée du forage modernisé, la station de stockage de l’eau, la pose de compteurs dans les regards de sectorisation et des bornes fontaines posées à travers la localité désormais arrosée en précieux liquide. Indubitablement, cet ouvrage d’adduction d’eau potable met les consommateurs à l’abri des maladies d’origine hydrique.

Des fruits partagés du projet Modeab. Les travaux de réhabilitation du réseau Scan water de Bandenkop ayant coûté environ 70 millions de Fcfa, et réceptionnés jeudi dernier rentrent dans le cadre du projet d’appui à la Maîtrise d’ouvrage durable dans le secteur de l’eau et assainissement dans la commune de Bangangté (Modeab) qui, il a y a quelques temps, a valu le Prix des Nations Unies de l’Excellence du service public 2014 à Bangangté. Pour sa pérennisation et l’appropriation des populations locales des bonnes pratiques en matière d’eau potable, le réseau d’eau potable accueilli en grande pompe par les bénéficiaires a été solennellement rétrocédé au Comité des usagers de l’eau (Cue) de Bandenkop, présidé par Jean Bosco Woupé. Et dans l’objectif d’assurer régulièrement sa maintenance, les populations vont payer «le prix symbolique et d’effort du service de l’eau», estimé à 500 Fcfa le mètre cube. Au demeurant, le projet Modeab étendu à Bandenkop a permis de renforcer durablement les compétences des services techniques des  communes de Bangangté et de Bangou, et d’inventer un modèle de gestion participative adaptée aux réalités locales. A l’heure de la décentralisation au Cameroun, c’est manifestement un exemple de gouvernance intercommunale et participative à vulgariser.

En guise de reconnaissance et des consolations, le Maire par intérim sous le regard attentif de SM Ghomsi Feze, Chef Supérieur Bandenkop a remis à Mme Célestine Ketcha Courtès un cadeau fait en matériaux traditionnels et riche en symbole constitué d’un trône et une canne.
Rappelons que la Commune de Bangou est la deuxième après celle de Banwa qui a reçu l’appui des services techniques de la Commune de Bangangté pour la réalisation d’un projet donc s’est approprié en premier Bangangté.

Avatar

Commune de Bangangté

Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *