Mot de bienvenue de Mme Virginie Tamen Fotso Epse Nya, Troisième Adjointe au Maire de la Commune de Bangangté a l’occasion de la célébration de la 24ème édition de la Journée Mondiale des Enseignants ce 05 Octobre 2018 à Bangangté.

• Monsieur le Préfet du Département du Ndé,
• Monsieur le Sous-préfet de l’Arrondissement de Bangangté,
• Autorités Judiciaires, Sécuritaires et Religieuses,
• Messieurs les Délégués Départementaux des Enseignements Secondaires, de l’Education de Base, de l’Emploi et de la Formation professionnelle,
• Leurs Majestés les Chefs Traditionnels,
• Distingués Personnalités en vos Rangs, qualités et Grades,
• Très Chers Enseignantes et Enseignants, « Seigneurs de la Craie » et Pédagogues Dévoués,
• Chers Membres de la Communauté Educative,
• Mesdames et Messieurs, Distingués invités, chers apprenants.

Il m’est très agréable de prendre la parole à cette Place de l’Indépendance de Bangangté, à l’occasion de la célébration de la 25e édition de la Journée Mondiale des Enseignants, pour vous souhaiter, à toutes et à tous, une chaleureuse bienvenue, de même qu’une excellente Journée Mondiale des Enseignants à nos vaillants chevaliers de la craie et artistes de la transmission du savoir.

Permettez-moi, avant toute chose, de souhaiter la bienvenue à Monsieur le Préfet du Département du Ndé, à Monsieur le Sous-Préfet de l’Arrondissement de Bangangté, qui, à l’occasion de cette célébration, ont bien voulu donner de leur temps si précieux pour honorer de la plus belle des manières nos enseignants.

J’y vois, bien sûr, l’intérêt que le Gouvernement de l’homme du 06 novembre 1982 accorde et accordera toujours à ce corps de métier Noble, qu’il considère d’ailleurs à juste titre comme un acteur clé et incontournable dans la mise en œuvre pertinente de nos politiques publiques de développement.

Je voudrais également témoigner ma profonde gratitude aux différents Délégués en charge des Enseignements Secondaires, de l’Education de base, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, qui ont pris toutes les dispositions, afin que la cérémonie de ce jour revête l’éclat dû à cette noble tâche, celle d’«éduquer les décideurs de Demain ».

Je n’ai pas oublié les autres acteurs de la communauté éducative, réunis au sein des Associations des Parents d’Elèves et d’Enseignants (APEE), et les représentants des Organisations syndicales, qui sont venus assister à cette importante cérémonie. Votre présence massive ici aujourd’hui témoigne de notre volonté commune d’œuvrer sans réserve à la promotion d’un enseignement de qualité, qui soit accessible à toutes et à tous, et qui soit le solide catalyseur du Vivre-ensemble et du Développement auxquels nous aspirons tous et pour lequel Notre Président SEM Paul Biya Nous engagé.

Mesdames, Messieurs,
Distingués Enseignants,
La Journée Mondiale des Enseignants se célèbre cette année autour du thème « le droit à l’éducation, c’est aussi le droit à un personnel enseignant qualifié ». Ce thème pose la problématique très de la liaison son consubstantielle qui existe entre l’éducation et l’enseignant. Cette édition de met au grand jour l’urgence d’une projection symétrique de la mission de l’enseignant et de ses moyens. Car nul doute le droit à l’éducation ne peut avoir tout son sens et être effectif que s’il est adoubé du droit à un enseignant qualifié.

Oui chers enseignants votre rôle est essentiel dans la promotion de l’éducation, le développement de la personnalité humaine et l’édification des sociétés justes et comme le disait déjà Victor HUGO investir dans l’éducation c’est lutter contre les violences, les crimes et les injustices sociales. L'occasion faisant Le larron c'est l'occasion de dire l'importante place que vous avez dans Le maintien de la Paix, de la stabilité et de l'unité de Notre beau Pays. Parlez à la Jeunesse, Elle vous écoute et vous suivent beaucoup plus car pour un élève aucune vérité n’est au-dessus de celle de l’enseignant.

C’est réjouissant pour moi le fait que la Communauté internationale ait mis l’accent cette année sur la publication de l’enseignant qui interpelle toute la communauté éducative mais bien plus le personnel enseignant dans la mesure où la passion et la vocation pour un métier aussi digne que le vôtre sont les socles, mieux les premiers piliers de la qualification et de la valorisation et de votre profession.

S’il va de soi que tous les êtres humains, où qu’ils se trouvent, ont droit à une éducation de qualité, celle-ci est tributaire de la conjugaison des efforts afin de garantir aux enseignants les cadres et conditions de formation et de formation continue de adéquats. Il n’est donc plus question d’accepter que l’enseignant(e) soit galvaudé(e) ; pour la simple raison que, et vous pouvez en être fiers, vous pratiquez le plus beau métier du monde, un métier noble et de sacerdoce, dont le seul avantage réside dans la satisfaction psychologique d’avoir fait de vos apprenants, des esprits libérés de l’ignorance et utiles à la société ainsi que, du grand capital symbolique que vous offrent le succès et la réussite social de vos élèves d’hier

Je note, du reste, pour m’en féliciter, que ce thème entre en droite ligne de l’Objectif de Développement Durable N° 4 à savoir « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie".

Rappelons que dans le monde 250 millions d’enfants sont non scolarisée et le besoin en enseignants se dénombre à 650 millions. C’est une préoccupation majeure pour la Communauté internationale qui, en décidant d’adopter l’ODD N° 4, veut garantir à toutes et à tous, un accès à une éducation de qualité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie, dans la perspective de lutter efficacement contre la pauvreté et de réduire les inégalités à travers le monde d’ici à 2030. Il va sans dire que c’est vous les Enseignant(e)s qui êtes les moteurs de cette transformation tant souhaitée.

Si tant est besoin urgent de renchérir en qualité et en quantité le corps des enseignants, force est de relever les avancées significatives au Cameroun. Citons à ce sujet la libéralisation et la démocratisation de la formation des enseignants (ENIEG ET ENIET privés) et la prise en compte par équivalence des certificats pour des concours d’entrée dans les écoles Normales Supérieures. Que dire de l’ouverture et la promotion des filières sciences de l’éducation et Psychologie dans nos universités qui recrutent leurs étudiants parmi les enseignants, permettant ainsi à ceux-ci de poursuivre et obtenir des titres universitaires.

Ainsi, je m’en voudrais si par honnêteté intellectuelle et par reconnaissance Je ne soulignais pas du haut de cette tribune, les efforts inlassables faits par le Gouvernement Camerounais, pour garantir, de manière constante, le droit à une éducation de qualité à toutes les Camerounaises et les Camerounais. L’exemple le plus récent est le recrutement spécial de 1000 jeunes diplômés bilingues dans la fonction publique camerounaise pour le compte de l’exercice budgétaire 2017, sur études de dossiers, dans 24 filières techniques et 10 filières scientifiques, qui s’ajoutent à d’autres mesures plus importantes d’ordre symbolique telles que l’institution des palmes académiques en faveur des enseignants dans les Ordres Nationales. Cela me permet d’exalter l’apport fort appréciable du Gouvernement de la République, dans l’amélioration de la qualité de l’éducation au sein de notre commune, à travers des dotations en Budgets d’Investissement Public, en infrastructures scolaires, le renforcement du personnel enseignant et le paquet minimum pour les écoles publiques.

Je saisis, dès lors, l’occasion de ma présente allocution, pour inviter le Gouvernement de la République, par l’entremise des autorités administratives et des représentants des ministères concernés ici présents, à faire plus sinon davantage, et à continuer à nous accompagner dans le cadre de la Décentralisation, pour que les 10 cibles de l’Objectif de Développement Durable N° 4 soient effectivement atteints au niveau local. Tel est le vœu que nous formulons pour les Générations futures et pour nos chers enseignants.

A côté du Gouvernement de la République, qui est notre premier partenaire dans la mise en œuvre de la Décentralisation, je tiens à remercier tous les autres acteurs ; qu’ils soient de la communauté éducative, de la société civile ou de la coopération internationale et décentralisée, pour leurs soutiens multiformes à travers des dons, des idées et des conseils. Qu’il me soit permis de saluer le séjour au Lycée classique de M. Jérôme MONTHIEU de SAPP Allemagne, ce professionnel de l’éducation qui dans le cadre de Africa Code Week qui à dispenser des enseignements aux enseignants et aux élèves du 17 au 18 Octobre 2017. Ce qui va donc en droite ligne du thème de cette célébration des Seigneurs de la Craie en cette année 2018.

Chères Enseignantes, Chers Enseignants,
J’ai coutume de vous appeler les 42e Conseillers Municipaux de la Commune de Bangangté, les Conseillers des Conseillers, nos Dignes Ambassadrices et Ambassadeurs, au regard de votre expertise et de votre magistère mis au profit du bon devenir de notre jeunesse.

J’y vois, dans cet éloge sincère, l’illustration de l’intérêt que la Commune de Bangangté accorde à votre corps de métier, et dont nous mesurons bien le rôle et la plus-value que vous apportez dans la vie et le devenir de notre territoire ; qui en passant, a acquis la stature nationale et mondiale de « Ville Universitaire et Scolaire », grâce à votre contribution.
C’est pour cette raison que nous ne cessons d’AGIR concrètement en faveur de la délivrance d’une éducation de qualité et inclusive, en même temps que ne ménageons aucun effort pour l’amélioration de la qualité des enseignants pour l’objectif étant la garantie d’une éducation de qualité transmise par des enseignants qualifiés dans notre commune. Soulignons que le multimédia et de vidéo conférence à nous offert par la Première dame Madame Chantal BIYA, qui se hisse élégamment aux abords de l’axe principal est une réponse certaine au besoin de renforcement des capacités et création d’opportunités de perfectionnement des enseignants.

A cet égard, il faut bien évidemment que cette profession s’exerce dans des cadres adéquats. Aussi sans être exhaustive, j’aimerais citer :
En au cours de l’exercice 2015 :

 Construction d’un bloc de 02 salles de classe à EM de Banoumga ;
 Construction d’un bloc de 02 salles de classe à EP de Madoum ;
 Construction d’un bloc de 02 salles de classe à EP de Dionche- Bangang-Fokam ;
 Construction d’un bloc de 02 salles de classe au lycée technique de Bangoua ;
En au Cours de l’exercice 2016 et 2017 :
 Construction d’un bloc de 02 salles de classe à l’EP de Bangang-fokam ;
 Construction d’un bloc de 02 salles de salles à EP de Dionche- Bangang-Fokam ;
 Réhabilitation d’EP d’ Application groupe 3 : Cette école, autrefois EP groupe I est le symbole des réalisations allemandes dans la ville de Bangangté réalisé en 1930. Il était fondamental de faire cette réhabilitation qui doit progressivement ce poursuivre sur d’autres bâtiments avoisinant.
 Construction de la barrière à l’EP groupe 3 B ;
 Travaux de finition d’un bloc d’une salle de classe au CES de Batela
 CES de Batela ;
 Travaux de construction d’un bloc de 02 salles de classe avec bureau du directeur au CES de Batela, avec extension du réseau CDE ;
 Travaux de construction d’un bloc de 02 salles de classe avec bureau du directeur à l’EP de Bantoum 3
 Travaux de construction d’un bloc de 02 salles de classe avec bureau du directeur à l’EM de Bantoum 3adduction d’eau potable et un bloc latrine moderne.

Chères Enseignantes, Chers Enseignants,
Comme le disait le Président Nelson Mandela, « l’Education est la meilleure arme pour changer le monde ». C’est pourquoi, ENSEMBLE, pérennisons l’œuvre de construction de notre belle cité ET partant de notre Pays Le Cameroun. Défendons l’image de professionnels passionnés et fiers de leurs vocations d’enseignants en dépit des conditions difficiles dont nous avons pleinement conscience. Demeurons ces enseignants heureux de promouvoir une éducation pour tous ; une éducation qui renforce les pédagogies ; une éducation à la citoyenneté, pratique et en phase les grands défis qui interpellent notre pays en particulier au rang desquels la lutte contre le chômage les irrédentismes, le radicalisme et bien d’autres. Assurons aux apprenants une éducation qui valorise notre héritage commun d’une Nation Camerounaise UNE et INDIVISIBLE, magnifiant fort opportunément les valeurs de Paix, de Travail, de Patriotisme, d’Unité Nationale et de Vivre-ensemble.

En retour chers enseignants et membres de la communauté éducative, permettez-moi de vous inviter tous à soutenir la continuité de l’œuvre d’amélioration des conditions de travail des enseignants en votant massivement pour le candidat Paul BIYA.

Je tiens enfin, en ma qualité de Maire, à vous réitérer l’engagement de la Commune de Bangangté, à toujours œuvrer à vos côtés, pour la bonne éducation des décideurs de Demain que sont notre jeunesse. Sachez donc que vous pourrez toujours compter sur nous. Félicitations aux médaillés du Jour, patience et next Time à ceux qui n'auront pas la Palme académique.

Une fois de plus, à tous et à toutes, Bonne Journée Mondiale des Enseignants !

Sur ce, je vous souhaite bonne fête
Vive les Enseignants !
Vive la Commune de Bangangté !
Vive Son Excellence Paul Biya !
Vive le Cameroun !

Je vous remercie de votre bien bienveillante attention