La journée du 07 Août 2017, pour les chefs de service communaux s’est achevée dans la salle des délibérations de la Commune de Bangangté avec à leur côté le Maire et son premier adjoint. Le point des activités a été présenté par chacun avant de faire des recommandations au terme des échanges.

La traditionnelle réunion de coordination des différents services de la Mairie présidée par Madame le Maire, assistée de son Premier Adjoint, Dr Kouamouo a donné l’occasion entre l’exécutif et les responsables des services de faire le tour des différentes activités menées par la Mairie. L’ordre du jour portait sur trois points : l’examen des recommandations de la dernière réunion du 09 Juin 2017, l’état des lieux dans chaque service et le calendrier des activités à venir.

Sur le premier point, les responsables des différents services concernés par les recommandations de la dernière assisse ont tour à tour expliqué jusque dans les détails de la mise en œuvre de ces récommandations et l’état d’avancement des projets engagés par la Mairie ou ceux du BIP qui relèvent de leur compétence. Chacun a eu la minute précieuse pour faire part des difficultés rencontrées dans l’exercice de leurs missions, les solutions trouvées ou proposées.

C’est ainsi que tous les services ont pu présenter leur situation dans une atmosphère sereine, très détendue, entrecoupée quelques fois par des observations et des questions pertinentes de Madame le Maire ou de son Premier Adjoint. Du projet de boue de vidange à Noumgha, en passant par la construction du Marché central de Bangangté, de l’hôtel de ville, de la passation des marchés, de la situation des problèmes d’eau dans les Groupements jusqu’au projet de l’énergie renouvelable, y compris la situation des stagiaires, tout est passé au peigne fin. Aucun volet d’une activité n’a été ignoré, surtout que le Chef de l’exécutif, Madame Célestine Ketcha a insisté sur l’infaillible synergie qui doit guider les relations interprofessionnelles entre les différents maillons de chaque service afin d’offrir aux populations un service public de qualité. Aussi, elle a invité chacun à une prise de conscience individuelle et collective car dit-elle, même les agents communaux ont une obligation de redevabilité au même titre que l’Exécutif Municipal. Une revue des différents projets, sur la base des différentes interventions a permis au Maire de recadrer certains dans l’exercice des attributions et des fonctions qui leur sont assignées. Sur place, séance tenante, elle a parfois pris son téléphone pour appeler, recadrer, réorienter certains prestataires pour défaut de non-respect du cahier de charges, ou encore pour lenteur constatée dans l’exécution du projet à réaliser.

Au chapitre des recommandations, chaque responsable a pris note de ce qu’il devra faire pour être à jour dans son service. Parmi celles-ci, il y a celle adressée au service de la Communication et Recensement des artisans qui va sûrement révolutionner le paysage artisanal et le secteur des Petites et Moyennes Entreprises de la Commune de Bangangté dans les jours à venir. Elle a instruit au Responsable de ce service de proposer un compte d’emploi en vue de créer un sous domaine dans le site internet de la Commune de Bangangté qui va proposer aux internautes un annuaire des artisans et entreprises artisanales de la Commune. Ainsi, les bénéficiaires concernés pourront à travers cet espace gratuitement offert par la Mairie, exposer leurs services ou leurs produits avec des images illustratives et leurs adresses à l’appui. Cette idée vient en appui aux textes qui transfèrent cette compétence aux Collectivités Territoriales Décentralisées. Autre temps fort de cette rencontre, toujours soucieuse de l’avenir des jeunes stagiaires venus pour apprendre et découvrir, Madame le Maire a donné instruction que ceux en fin d’études soient responsabilisés pour être reversés plus tard dans la catégorie des agents temporaires, synonyme de recrutement.

On a reparlé du problème d’eau dans les Groupements. Un problème qui tient à cœur Madame le Maire. La situation de Bangoua a occupé le devant de cette rubrique. Selon les propos du Responsable de la Régie Communale de l’eau, Madame le Maire a demandé de s’assurer que l’eau coulera à Lagwi au plus tard Lundi le 14 Août 2017. Elle a aussi dit ne pas comprendre qu’avec les travaux de réhabilitation du réseau Camwater à travers le financement de l’Etat, la BAD, et la Commune, l’eau soit disponible en abondance à Bangangté chez les abonnés privés, mais manque aux populations à revenus faibles au niveau des bornes fontaines. Le Responsable de la régie a donné pour raison le non-paiement par les fontainiers recommandés par les chefs de quartier des 100.000 Fcfa de caution à la Camerounaise Des Eaux (CDE). Madame le Maire a instruit la Régie de refaire le tour des quartiers, inviter en dernière relance les derniers à s’acquitter de cette caution pour donner l’eau aux populations, faute de quoi il faut procéder à la résiliation pure et simple. Mais dans tous les cas, elle souhaite qu’au plus tard le 14 Août l’eau coule aux bornes fontaines. Et enfin de voir avec le prestataire les possibilités d’agrandissement des puits de Bantoum III.

Démarrée à 15h 30, la réunion s’est achevée à 20h passé à la grande satisfaction de toutes les personnes qui y ont assistées. Satisfait du déroulement de cette réunion, Madame le Maire a remercié tous ses collaborateurs pour leur franche collaboration. Rendez-vous a été pris pour le mois prochain à la même date.