Apres le sommet des Nations Unies sur le développement et son financement durable qui s’est tenu en fin 2015 à Addis-Abeba, la question clé du Symposium de Bruxelles sera de savoir comment les acteurs de la coopération au développement pourront  orienter leurs opérations vers les objectifs de développement durable et réaliser les engagements pris dans le Programme d'action d'Addis-Abeba sur le financement du développement durable ?

Le Symposium de haut niveau de Bruxelles devra à cet effet démontrer comment les acteurs de la coopération au développement embrassent la nouvelle réalité de l'Agenda 2030 pour le développement durable, agissant par l'alignement stratégique et des opérations ciblées au jour le jour.

Toujours présente aux grands rendez-vous d’échange Mondial,  Mme le Maire de Bangangté Célestine KETCHA COURTES, par ailleurs Présidente du Réseau des Femmes Elues Locales du Cameroun et d’Afrique, prend part depuis ce 5 Avril à ce Symposium de Haut Niveau du Forum pour la Coopération en Matière de Développement, ce jusqu’au 08 Avril 2016.  Il s'agit pour Célestine Ketcha Courtès qui donne des points supplémentaires à la Diplomatie Municipale Camerounaise et qui a participé pendant deux ans à l'élaboration de l'architecture Post 2015, de continuer à jouer son rôle sa de Championne CGLU de la Coopération au Développement.

A l’invitation du Gouvernement de Royaume de Belgique et du Département des Affaires Economiques et Sociales de L’ONU, Mme le Maire de Bangangté dans sa quête permanente des meilleurs Conditions de Vie de ses Populations et l’implication des Femmes en matière de la décentralisation et des prises de décisions en Afrique et au Cameroun, elle apportera à coup sûr des solutions au terme de ce sommet, qui a pour thème « Repenser la Coopération au Développement Durable (ODD) : enseignement et perspectives au niveau des Pays » elle intervient dans plusieurs panels où elle va devoir se concentrer sur des thèmes stratégiques tels :

THEME 1: Faire la coopération au développement un meilleur ajustement pour la mise en œuvre de l'Agenda 2030 dans les PMA et les contextes vulnérables.

Les PMA et les pays exposés à des vulnérabilités (économiques, sociaux, environnementaux, institutionnels) qui entravent leur manque de développement des capacités particulières pour la mise en œuvre de l'Agenda 2030, qui exige l'intégration des politiques à travers les dimensions du développement durable et au-delà

THEME 2: Adaptation des institutions de coopération au développement pour la mise en œuvre de l'Agenda 2030

Les modèles d'affaires opérationnelles des institutions de coopération au développement et les organismes, ainsi que des organisations non-gouvernementales, sont contestées par l'Agenda 2030. Comment les entités gouvernementales pertinentes dans tous les pays travaillent ensemble, visant à intégrer l'élaboration des politiques et de promouvoir la cohérence des politiques? Comment les entités publiques s'engager avec d'autres acteurs, tels que le secteur privé et la société civile, des partenariats qui ajoutent de la valeur? Comment les questions transversales peuvent être intégrées dans les travaux des différentes organisations d'une manière efficace? Comment maintenir le partage des connaissances et l'apprentissage mutuel?
Homme d'action, Femme de parole Mme Célestine KETCHA COURTES est à Brussels non seulement pour continuer à enrichir les débats sur la réussite des ODD, mais également pour apporter son soutien au Maire de Brussels et A ses populations comme elle le fit pour d'autres villes du monde touchées par le terrorisée en commençant par Maroua pour laquelle elle invitât tout Bangangté à être comme elle Maroua
 
Le Symposium produira des orientations concrètes sur la coopération au développement dans l'Agenda 2030 pour le développement durable, en introduisant et en discutant des expériences nationales sur chacun des sujets pour promouvoir l'apprentissage mutuel et le partage des connaissances. Les délibérations alimenteront les préparatifs de la réunion 2016 de haut niveau du Forum de coopération au développement et d'autres fonctions du Conseil économique et social des Nations Unies, qui a un rôle majeur dans le suivi de l'Agenda 2030 et au niveau mondial.
 
Et comme si cela ne suffisait pas, malgré la pression des préparatifs des obsèques de sa Maman ( Maveun Wamen Ketcha Pauline) prévus  le 24 avril, au terme du Symposium de Haut Niveau de Bruxelles le 08 Avril 2016, L’infatigable Présidente du REFELA Célestine KETCHA COURTES, Maire de la Commune de Bangangté, s’envolera immédiatement pour la France,  pour assister à la 82e Réunion du Bureau de L’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), répondant ainsi à l’invitation de Madame Anne HIDALGO, Maire de Paris et Présidente de L’AIMF. L’emblématique Maire de Bangangté, profitera une fois de plus de cette occasion pour négocier auprès des partenaires internationaux, des opportunités de Développement Durables pour Bangangté, comme cela a été le Cas dans le Passé avec la Signature de la Convention Cadre et d’Engagement Financier entre Le Refela-Cam et L’AIMF le 16 Janvier 2016 à Yaoundé, une Convention qui, dans le Cadre du Projet « Femmes et Energie Durable » a donné droit à un Financement de 1.7M d’euro, avec pour projet pilote Bangangté et Fokoué.

Mme la Présidente du REFELA regagnera le bercail le 10 Avril 2016 dès la fin de ces missions officielles pour se concentrer cette fois ci à l’organisation des Obsèques et Funérailles de sa défunte Mère, Maman Maveun WAMEN Pauline Epse KETCHA prévus du 22 au 24 Avril 2016 à Bangangté, pour rendre un Hommage mérité à celle-là qui a su lui transmettre les Valeurs Humaines. Félicitations Mme le Maire Et Bon Courage!