Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Il est Botaniste de formation, employé à la Mairie de Fouesnant a séjourné à Bangangté pendant plusieurs jours dans le cadre de la coopération entre les Mairies de Bangangté au Cameroun et celle de Fouestnant en France. L'objectif de cette mission vise à étudier les contours du Projet Ville et Ecoles fleuries, et partager les expériences en vue de la création des espaces verts dans le but de décorer la ville et la protection de la nature.

Après l'accueil de Monsieur Jean Pierre Gadiollet le premier jour, une plénière présidée par le Dr Jonas Kouamouo dans la salle des délibérations a principalement porté sur la présentation de l'équipe de projet et la Présentation de l'idée du projet. Notre hôte, M. Jean Pierre Gadiollet, a présenté à l’ensemble des personnes présentes les activités de fleurissement et d'embellissement réalisées par son service au sein de la Commune de Fouesnant en France.

Des descentes sur le terrain ont été effectuées, des visites et des échanges avec le personnel en place dans les écoles de Bantoum3 (Directeur très engagé avec le Président et le Trésorier de l'APEE de l'école), de Bantoum1 (le Conseiller municipal de la zone s'est joint à l'équipe ainsi que la présidente de l'APEE), l’école maternelle d'application du Groupe 1 (Très recommandée par le premier adjoint).

L’équipe a poursuivi sa visite de terrain dans certains sites urbains dans l’optique de réfléchir sur leur aménagement en terme d'espace verts fleuris. Le Délégué de l’Habitat et du Développement Urbain s’est joint à et à proposé 03 sites contenus dans le Programme d’Occupation des Sols (POS) que nous avons visité il s'agit de:
- l'espace de forme triangulaire se trouvant devant l’actuel Délégation du MINHDU en face de l'entrée du stade municipal est un domaine privé de l’État qui peut être cédé à la Commune sur demande pour aménagement d'un espace vert. Selon les propositions du Délégué, étant donné qu'il vont bientôt déménager pour s’installer dans leurs nouveaux bureaux en cours de construction, l’actuel bâtiment qu’ils occupent pourra servir de café avec un autre aménagement vert aux alentours et l’installation des bancs public.
- L'esplanade de l'Hôtel des Finances, il y a nécessité de continuer son embellissement; des échanges fructueux ont eu lieu en ce qui concerne l’aménagement de cet espace vert afin d’améliorer davantage l'image de cet endroit du Centre-ville de Bangangté. Njeumba Ghislain Kevin, jeune ingénieur en stage à la Mairie de Bangangté au service Urbanisme a été mis à contribution pour proposer un plan précis pour achever l'aménagement de ce site. Une autre suggestion du Délégué consiste à présenter ce plan d'ensemble à Monsieur le Préfet du Département pour validation avant sa mise en œuvre.
- La petite zone montagneuse qui est située entre le carrefour de l'entrée Ouest de la ville (venant de Bafoussam) et la Brasserie est un terrain délicat où il est strictement interdit de construire. Il a été suggéré par le Délégué du MINDUH et Jean Pierre Gadiollet d'en faire un Parc Communal ou une forêt urbaine et de protéger les espèces de plantes (fleur) qui s'y trouvent sur le lieu;
- Le Lac municipal qui appartient au domaine public de l’État nécessite un gros financement pour son aménagement.

Le 13 Février 2017, une dernière rencontre de travail a eu lieu entre les parties prenantes, tous les directeurs et Présidents d'APEE des écoles visitées, en presence de Madame le Maire. Au cours de son intervention où il a beaucoup partagé sur l’expérience de Fouesnant avec des photos en boucle, Jean Pierre Gadiollet a insisté sur le fait que transformer ou alors décorer une ville, c’est avec un peu de réflexion et des idées bien exploitées qu’on y parvient. Au terme de ces échanges, le Maire a pris sur elle l’engagement de recruter deux artisans de secteurs différents au projet. L’un pour la sculpture et l’autre pour la décoration.

Cet échange avec Jean Pierre Gadiollet montre que l'homme est à l'origine de la transformation de son milieu de vie. A Bangangté, la leçon a été retenue, si bien que l'exécutif voudrait dupliquer ce bel exemple pour que Bangangté devienne un modèle comme Yaoundé où la Communauté urbaine à créer des espaces verts et des forêts urbaines qui ont redonnée une image à la ville des sept collines.