Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Ce mercredi 21 Janvier 2016, l’Attachée culturelle de l’Ambassade des USA au Cameroun, Merlyn Schultz, est venue dire à Mme le Maire toute l’admiration que lui porte S.E.M. l’Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique au Cameroun, pour les actions salutaires qu’elle mène en faveur de la promotion des femmes et des jeunes filles ; et l’informer de la volonté de son pays de l’associer dans un programme d’échanges d’expériences,  initié par le Gouvernement américain.

L’audience accordée en après-midi du Mercredi 21 Janvier 2016 à la diplomate américaine est venue s’ajouter au lot des reconnaissances faites ces derniers temps à l’endroit de l’édile de Bangangté.  Elle s’inscrivait en outre dans les actions mis en œuvre à l’échelle bilatérale, pour promouvoir le Genre comme facteur de développement sur le continent en général et au Cameroun en particulier.
Mme Merlyn Schultz, l’Attachée Culturelle de l’Ambassade des USA au Cameroun, est venue dire à Mme Célestine Ketcha Courtès, toute l’admiration que porte l’Ambassadeur des USA au Cameroun, Michael Hoza,  y compris elle, à celle-là qui vient de faire honneur aux femmes camerounaises grâce à son élection au poste de Présidente du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA). « Madame Célestine Ketcha Courtès est pour moi un modèle de leadership en Afrique, pour le combat qu’elle mène en faveur de la promotion de l’égalité des Genres. Elle travaille pour autonomiser les jeunes filles et les femmes», a déclaré la diplomate.

Raison pour laquelle elle a tenu à faire part de la volonté de l’Ambassadeur des USA  au Cameroun, d’associer le Maire de Bangangté à un programme mis en place et financé par le Gouvernement américain, à travers sa représentation diplomatique au Cameroun, qui permettra aux différents acteurs qui œuvrent dans le domaine de la promotion de l’égalité du Genre, d’échanger leurs expériences, idées et bonnes pratiques. Ce Groupe de Travail se présente comme une plateforme inclusive appelée à réunir différentes partenaires dont l’engagement public en faveur de l’égalité des genres est reconnu.

Un engagement humaniste d’ailleurs fortement partagé par le Maire de Bangangté, laquelle à la faveur de ses activités nationales et internationales, a fait de la question du Genre, son principal cheval de bataille. Elle qui a travaillé pendant plus de deux ans au sein des Nations Unies, à l’élaboration de l’Agenda de Développement Durable Post 2015, en vue de faire émerger sur la scène internationale les préoccupations spécifiques des femmes et des jeunes filles, et qui ont été clairement ressorties dans l’Objectif n° 5 relatif à l’égalité des Genres, preuve de la prise en compte par la communauté internationale de cette question.
Pour Madame le Maire, « La femme peut mieux adresser les problèmes de développement. Elle manifeste une sensibilité particulière lorsqu’il faut gérer les difficultés de la famille comme une mère. C’est pourquoi nous pensons qu’il faut renforcer leur autonomie en les permettant de développer des activités génératrices revenus et en les aidant à avoir confiance en elles ».

Mme le Maire a rendu hommage aux autorités du pays, en disant qu’au Cameroun, des efforts allant dans ce sens ont été menés avec des résultats encourageants ; ceci grâce à l’implication du Président Paul BIYA, qui a inscrit la promotion de la femme camerounaise sur tous les plans, au cœur de son action politique. Grâce à cette volonté du Président de la République, le Cameroun est aujourd’hui un pays exemplaire dans le monde, pour l’accession des femmes dans les instances de prise de décision. C’est à travers son leadership que le nombre de femmes maires s’est par exemple vu augmenté. Et que c’est pour accompagner ses efforts, qu’elle mène ce combat au niveau local et international pour permettre aux femmes et aux jeunes filles d’être des actrices autonomes du développement du continent africain.

Il y’a donc eu une identité de vue entre les deux personnalités. Ce qui permet d’envisager une collaboration encore fructueuse dans les jours à venir, entre l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique au Cameroun et la Commune de Bangangté, notamment dans le domaine de l’autonomisation des jeunes filles et des femmes.  
Très marquée par l’hospitalité qui lui a été réservée, Mme Merlyn Schultz a remis au Maire de Bangangté, un livre, en guise de cadeau, avant de quitter la Mairie.