CELESTINE KETCHA COURTES, Maire de Bangangté

CELESTINE KETCHA COURTES, Maire de Bangangté

Les problèmes de développement des localités de la Commune sont les défis de celle qui a été réélue à l’issue des dernières élections municipales comme maire du chef-lieu du département du Ndé.

Madame Ketcha Courtès puisqu’il s’agit d’elle, est née le 13 Octobre 1964 à Maroua, au Nord Cameroun. Elle est titulaire d’un Baccalauréat A4, mention bien, d’un brevet de technicien supérieur option techniques commerciales et d’un diplôme d’études supérieurs de commerce et d’économie, Célestine Ketcha fut dans un premier temps cadre commercial et marketing à la Cimencam avant de se consacrer entièrement dans les affaires jusqu’à ce jour.

Faisant des choses avec respect et séduction, ses communications précises et méthodiques l’avaient propulsée à la tête de l’exécutif de Bangangté en 2007, Vice présidente de l’AEMF (Association pour l’entraide municipal et le développement), Maire de la Commune de Bangangté, Présidente Nationale du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique du Cameroun (REFELA-Cam), ex-Présidente de la Panthère sportive du Ndé, actuelle adminitratrice et présidente d’honneur de la Panthère Sportive du Ndé, Ambassadrice de l’Afrique francophone dans les groupes de travail de l’union européenne portant « dialogue structure » sur l’aide, Présidente du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA), Présidente Départementale des Cités et Villes Unies du Cameroun (CVUC – NDE).

Malgré ce parcours élogieux, Madame Célestine Ketcha Courtès n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Reine mère Bangangté et Bangoulap depuis 1997. Parfaitement Bilingue, elle parle français et anglais tout en comprenant l’allemand.
Il est à noter que elle a déjà reçu plusieurs distinctions honorifiques :
Chevalier de l’ordre national du mérite sportif seules femmes avec Françoise Mbango a l’avoir reçu au Cameroun, Chevalier de l’ordre national du mérite, Chevalier de l’ordre national de la valeur.
Mariée et mère d’enfants, Célestine Ketcha Courtès comme une combattante déterminée n’a jamais manqué dans le Ndé à aucune participation efficiente à l’émergence visée par le Président de la république son excellence Paul Biya à l’horizon 2035.